AccueilMétiersFormationsCatégoriesFinancementsContribuerQui sommes-nous ?Nous contacter

Les métiers pour travailler dans l'action sociale - Olecio

Si vous souhaitez travailler dans le secteur du social, il est accessible avec une variété de profils du CAP au bac + 5. Le recrutement est effectif en particulier dans le domaine des services à la personne avec une population vieillissante. L’insertion est souvent rapide avec parfois des débuts précaires.

Pourquoi se diriger vers un métier du social ?

Les difficultés sociales sont croissantes quelle que soit la catégorie de la population : bébés, enfants, adolescents, adultes et seniors. Si vous aimez travailler avec une de ces catégories de personnes alors ce style de métier est fait pour vous. Parmi les nombreuses fiches jointes, il y a forcément une filière qui peut vous attirer dont vous aurez la possibilité de suivre une formation ou acquérir un diplôme.

En quoi consiste le secteur des métiers sociaux ?

Les besoins en professionnels du travail social augmentent face à une demande plus forte et à de nombreux départs à la retraite. Les raisons de cette hausse d’emploi proviennent de l’allongement de la durée de vie et de nouvelles problématiques sociales comme le chômage de longue durée. Ainsi, plus d’1,2 million de salariés travaillent dans ce secteur dont un tiers dans les métiers liés à l’accueil et à la prise en charge des personnes handicapées. Les embauches devraient être supérieures à l’avenir en particulier dans l’accompagnement aux personnes âgées. L’insertion est rapide mais les débuts plutôt précaires quels que soient les établissements, publics ou privés.

Différentes filières

Les métiers de l’aide sociale et du conseil

L’assistant de service social est un emploi phare dans ce secteur mais vous pourrez exercer aussi comme conseiller en économie sociale et familiale ou comme médiateur familial.

Les métiers de l’éducation

Ils englobent les éducateurs techniques spécialisés, les éducateurs spécialisés, les conseillers d’insertion et de probation. Ils interviennent auprès d’enfants ou d’adultes en situation de handicap, de jeunes délinquants en situation de précarité, d’enfants placés...

L’animation et l’encadrement

Dans cette filière, vous trouverez l’animateur socioculturel, l’éducateur sportif et le directeur de structure jeunesse.

Les métiers des services à la personne

Dans ce type de métier, certains salariés comme l’accompagnant éducatif et social, le technicien de l’intervention sociale et familiale ou l’auxiliaire de vie sociale travaillent au domicile des personnes. L’assistant familial pour sa part exerce à son propre domicile.

Les métiers avec les enfants

Les personnes qui aiment les enfants exerceront le métier d’agent territorial spécialisé des écoles maternelles (ATSEM), d’assistant maternel ou de puéricultrice. Il existe aussi des postes de direction comme directeur de crèche.

Quelles sont les formations / études nécessaires pour travailler dans cette filière ?

Vous trouverez plusieurs centaines d’établissements sur le territoire français, publics ou privés, qui dispensent des formations dans ce secteur, du CAP à Bac+5.

Certains emplois sont accessibles sans le bac. Un diplôme d’Etat (DE) suffit par exemple pour exercer comme accompagnant éducatif et social, assistant familial ou technicien de l’intervention sociale et familiale.

Un éducateur technique spécialisé ou un assistant de service social doit être titulaire du bac ou équivalent ou avoir réussi un examen « de niveau », organisé par les directions régionales de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale (DRJSCS).

Si vous souhaitez devenir conseiller en économie sociale familiale, après le bac vous suivrez un BTS économie sociale et familiale puis une année supplémentaire pour avoir un DE.

Ceux qui ont la possibilité de faire de longues études pourront suivre un CAFDES (certificat d’aptitude aux fonctions de directeur d’établissement ou de service d’intervention sociale) après un bac+3.

En allant à l’université, vous pourrez suivre une formation à la gestion, au management ou à la communication et obtenir par exemple une licence pro responsable de structures sociales et médico-sociales. Poursuivez vos études vers un master mention AES (administration économique et sociale) ou mention santé publique.

Travailler dans le social : les qualités nécessaires

  • Avoir un sens du contact développé.
  • Grande qualité d’écoute et d’analyse.
  • Sens des responsabilités et autonomie.
  • Être en bonne santé physique.
  • Être patient et compréhensif.

Quels salaires ?

Le bon maintien d’une société passe par les métiers sociaux. Ils sont nombreux avec des salaires très différents en fonction des branches. Ils servent à améliorer le bien-être et pourtant bien souvent, ces emplois ne sont pas assez reconnus. Un salarié dans ce secteur ne perçoit pas un gros salaire, souvent en CDD. On estime que les salaires varient entre 1 800 € brut par mois pour un débutant et 2 500 €↓ pour un travailleur plus expérimenté. Les métiers les mieux payés sont psychanalyste (3 000 €), psychologue (4 000 €) et directeur d’établissement sanitaire (entre 4 000 et 8 000 €).