Assistant / Assistante de régulation médicale

L'assistant de régulation médicale est la première voix entendue lors d'une urgence. Depuis un centre d'appel, il évalue les situations, oriente les patients et coordonne les secours. Alliant écoute et rapidité, il joue un rôle clé dans le parcours de soins des personnes en détresse.

Les missions d'un assistant de régulation médicale

L'assistant de régulation médicale (ARM) est souvent le premier maillon de la chaîne de secours. En poste dans les centres de réception et de régulation des appels urgents, il est le premier interlocuteur des personnes en détresse qui composent le 15 (en France). Sa mission est d'accueillir, d'analyser, de hiérarchiser et de diriger ces appels vers les services de secours adaptés. Sous la supervision d'un médecin régulateur, l'ARM recueille les informations essentielles, rassure l'appelant et peut délivrer les premiers conseils avant l'intervention des secours.

Les qualités et compétences pour devenir assistante de régulation médicale

Pour être un ARM efficace, une excellente capacité d'écoute est primordiale. Le sang-froid, la réactivité et l'empathie sont également essentiels pour faire face à des situations souvent tendues et émotionnellement chargées. Une bonne élocution, des compétences en communication et une solide connaissance des protocoles médicaux d'urgence sont aussi nécessaires.

Si ce métier vous intéresse, mais que vous pensez que vous n'avez pas encore trouvé celui qui vous conviendrait le plus, pourquoi pas jeter un œil à d'autres articles pour découvrir en quoi consiste l'activité d'un ambulancier, ou d'un brancadier, ou même d'un aide soignant par exemple.

Les formations pour devenir assistante de régulation médicale

En France, pour exercer en tant qu'ARM, une formation spécifique est nécessaire. Cette formation est assurée par le SAMU et comprend une phase théorique suivie d'un stage pratique. Pour accéder à cette formation, il est généralement demandé d'avoir une expérience dans le domaine médical ou paramédical, ou bien d'avoir occupé un poste en lien avec la prise en charge d'appels d'urgence.

Les perspectives d'emploi et d'évolution de carrière d'un assistant de régulation médicale

Le métier d'assistant de régulation médicale est essentiel au bon fonctionnement des services d'urgence. Les ARM peuvent évoluer vers des postes de coordination ou de formation au sein des services de régulation. Une poursuite de formation ou une spécialisation peut également ouvrir des portes vers d'autres fonctions au sein des établissements de santé.

Le salaire d'une assistante de régulation médicale

Le salaire de l'ARM peut varier en fonction de l'expérience, de la région et de l'établissement dans lequel il travaille. En début de carrière, un ARM peut s'attendre à un salaire aux alentours du SMIC, qui pourra évoluer avec l'ancienneté et les responsabilités prises. Des primes de nuit ou de dimanche peuvent s'ajouter en fonction des horaires de travail.

Questions fréquentes
Quelle est la principale compétence qu'un assistant de régulation médicale doit posséder ?
La capacité d'écoute active est essentielle pour un assistant de régulation médicale afin de comprendre rapidement la situation et d'orienter correctement les appels.
L'assistant de régulation médicale prend-il des décisions médicales pendant une urgence ?
Non, ils ne prennent pas de décisions médicales. Ils évaluent la situation et orientent l'appel vers le professionnel de santé adapté ou déclenchent une intervention d'urgence.
Comment les assistants de régulation médicale gèrent-ils le stress lié à la prise d'appels d'urgence ?
Ils suivent généralement des formations spécifiques pour gérer le stress, et des sessions de débriefing ou de soutien psychologique peuvent être proposées par leur employeur.