Accompagnateur / Accompagnatrice en tourisme équestre

L'accompagnateur en tourisme équestre guide les cavaliers à travers des aventures naturelles à cheval. Mêlant passion de l'équitation et amour de la nature, il assure sécurité, découverte et bien-être, veillant autant aux participants qu'aux montures durant chaque randonnée.

Les missions d'un accompagnateur en tourisme équestre

L’accompagnateur en tourisme équestre est le guide de prédilection pour les passionnés de nature et de chevaux. Sa mission centrale est d'emmener des groupes de cavaliers, qu'ils soient débutants ou confirmés, en randonnée ou en balade à cheval. Il s'assure non seulement de la sécurité de chacun, mais aussi du bien-être des chevaux. Outre la conduite des randonnées, il est en charge de la préparation des itinéraires, de l'entretien et du soin des chevaux, ainsi que de la transmission de ses connaissances équestres aux participants. L'accompagnateur peut aussi être sollicité pour former les cavaliers à la monte et à la gestion de leur monture en extérieur.

Les qualités et compétences pour devenir accompagnatrice en tourisme équestre

Le métier d’accompagnateur en tourisme équestre requiert avant tout une passion profonde pour les chevaux et la nature. Une excellente connaissance équestre est indispensable, tout comme la maîtrise des premiers soins en cas d'accidents mineurs, tant pour les chevaux que pour les cavaliers. Les compétences en orientation et la connaissance de la faune et de la flore locales sont également appréciées. Enfin, de bonnes aptitudes relationnelles et pédagogiques sont nécessaires pour créer un lien avec le groupe et assurer une expérience mémorable.

Si ce métier vous intéresse, mais que vous pensez que vous n'avez pas encore trouvé celui qui vous conviendrait le plus, pourquoi pas jeter un œil à d'autres articles pour découvrir en quoi consiste l'activité d'un éleveur de chevaux, ou d'un palefrenier, ou même d'un maréchal ferrant par exemple.

Les formations pour devenir accompagnatrice en tourisme équestre

Pour exercer ce métier, il est généralement requis d'obtenir le Brevet Professionnel de la Jeunesse, de l'Éducation Populaire et du Sport (BPJEPS) spécialité "Activités équestres" mention "Tourisme équestre". Cette formation permet d'acquérir les compétences nécessaires pour encadrer des groupes et veiller à la sécurité de tous, tout en approfondissant ses connaissances équestres.

Les perspectives d'emploi et d'évolution de carrière d'un accompagnateur en tourisme équestre

Le tourisme équestre est un secteur en croissance, offrant de belles opportunités pour les passionnés. Les accompagnateurs peuvent travailler au sein de centres équestres, de structures spécialisées ou même à leur compte. Avec l'expérience, il est possible d'évoluer vers des postes de gestion de centres équestres, de coordinateur de voyages équestres ou de formateur pour les nouvelles générations d'accompagnateurs.

Le salaire d'une accompagnatrice en tourisme équestre

En début de carrière, un accompagnateur en tourisme équestre peut s'attendre à un salaire brut mensuel d'environ 1 600 à 1 900 €. Ce montant peut varier en fonction de la région, de la structure d'emploi et du nombre de randonnées effectuées. Avec l'expérience et la reconnaissance, l'accompagnateur peut prétendre à des rémunérations plus élevées, notamment s'il décide de créer sa propre structure. Des primes ou pourboires peuvent également compléter le salaire, notamment lors de randonnées de plusieurs jours.

Questions fréquentes
Quelle est la différence entre un accompagnateur en tourisme équestre et un moniteur d'équitation classique ?
Tandis que le moniteur d'équitation se concentre sur l'enseignement des techniques équestres en manège ou en carrière, l'accompagnateur en tourisme équestre guide les cavaliers dans des environnements naturels, en mettant l'accent sur la découverte, l'aventure et la connexion avec la nature.
Dans quels terrains ou régions un accompagnateur en tourisme équestre est-il susceptible de travailler ?
Un accompagnateur en tourisme équestre peut travailler dans diverses régions, des montagnes aux plaines, en passant par les forêts, les déserts ou même les plages. Tout dépend des offres de randonnée de la région et de l'expertise de l'accompagnateur.
Comment un accompagnateur en tourisme équestre veille-t-il au bien-être des chevaux pendant une randonnée ?
L'accompagnateur veille à ce que les chevaux soient bien nourris, hydratés et qu'ils aient suffisamment de repos. Il s'assure également qu'ils portent un équipement approprié et confortable, et vérifie régulièrement leur état de santé et leur humeur pendant la randonnée.

Découvrez un métier surprise en cliquant ici !