AccueilMétiersFormationsCatégoriesFinancementsContribuerQui sommes-nous ?Nous contacter
ordinateur

Traffic manager : Fiche métier

D'une manière générale, le métier de traffic manager fait référence à la gestion du flux, du placement des publicités et de la visibilité d'un site internet dans le but de provoquer les réactions des internautes. Ce travail réclame des nerfs d'acier et s'adresse surtout à ceux qui désirent se trouver au cœur de l'action. Les personnes intéressées par ce métier aiment aussi être stimulées et possèdent une bonne connaissance du monde numérique et informatique, notamment en matière de création de site internet et d'analyse des données. Il doit aussi avoir du talent et un bon niveau en marketing digital et en communication.

Selection de contenu

Quelles sont les missions d’un traffic manager ?

Il travaille essentiellement dans les agences de publicité ou le pôle marketing digital d'une entreprise. Avant l'utilisation massive d'internet, ce poste existait déjà dans le but de fluidifier l'exécution des tâches et leur attribution auprès des équipes concernées. Il rencontrait aussi les clients pour cerner leurs besoins.

Actuellement, ce métier se définit comme la gestion et l'animation des flux et des publicités d'un site. Pour mener à bien sa mission, ce professionnel doit étudier et interpréter le comportement des internautes, grâce à des outils comme Google Trend par exemple. Cette analyse permet de déterminer les actions nécessaires à entreprendre pour une campagne publicitaire, de retargeting, de tracking ou de mailing.

Parmi ses missions se trouvent l'achat et l'amélioration du trafic pour un meilleur ranking de ses sites. Dans cette optique, il peut mettre en place des campagnes de référencement, que ce soit naturel ou payant (achat de plage publicitaire, investissement dans des Ads, campagnes Display/RTB et autres). Il se charge aussi de la taille et de l'emplacement des bannières ou plages publicitaires (skyscrapers, expandbanners et pop-up).

Les analyses de données numériques sont inévitables. Cette action implique une bonne maîtrise d'un tableur et des outils internet comme Google Analytics. Surveiller les pages des statistiques des réseaux sociaux, ainsi que les taux de clic, de rebond et de conversion fait également partie de ses attributs. En tout état de cause, quel que soit son niveau de compétence, il peut toujours enrichir ses savoir-faire en suivant des formations, en informatique tout particulièrement.

Les objectifs de ses analyses et actions sont de rendre les sites plus visibles et accessibles, et de transformer les visites en action. Les internautes peuvent effectuer des achats (web to store, drive to store), s'inscrire ou s'engager.

Les veilles technologiques (les algorithmes de référencement, les réseaux sociaux émergents et les nouveaux usages d'internet), les suivis des tendances et de la concurrence, à tous les niveaux, sont au centre de ses actions.

Pour atteindre ses objectifs, il doit être capable de générer un calendrier et un tableau de bord pour chaque projet, étant donné que son niveau doit lui permettre de réaliser ce travail. Il doit faire des suivis et rédiger un bilan des campagnes à la fin. En cas de manque de confiance en soi, les formations sont les outils qui permettent de se défaire des difficultés.

Remarque

Le métier de traffic manager existe aussi dans le monde de la logistique, pas uniquement dans l'univers du numérique. Ce dernier, avec son équipe, est chargé de gérer, de réceptionner et d’envoyer les commandes. Par la même occasion, il doit choisir les véhicules appropriés pour transporter les marchandises jusqu'à la livraison. En cas de plaintes et réclamations des clients, il est habilité à recevoir les doléances.

Les qualités et compétences pour devenir traffic manager en marketing web

Être passionné du monde du numérique, d'internet, des telecoms, de la communication, du digital et de l'informatique est indispensable pour ces métiers. Il peut être amené à développer lui-même les sites qu'il aura à gérer, surtout qu'il doit avoir le niveau de compétences pour les réaliser. La connaissance des outils de création et des langages de programmation est utile pour ces métiers, tout comme la maîtrise des éléments numériques, surtout du web.

Le spécialiste en gestionnaire de trafic est aussi une personne curieuse, réactive et capable d'anticiper. Manipuler les chiffres ne doit pas le déranger pour réussir dans ces métiers. Une bonne capacité rédactionnelle est requise, que ce soit dans l'écriture des contenus que des rapports des campagnes.
Une bonne communication avec l'équipe, ses clients et ses futurs partenaires est une qualité à avoir absolument pour pouvoir évoluer dans ces métiers. La capacité de travailler sous pression et de rester maître de ses émotions est aussi primordiale. Ce poste nécessite une personne organisée et soucieuse des détails.

Le secteur du numérique offre d'innombrables possibilités d'emploi. Si vous êtes encore en train de découvrir ce secteur, allez jeter un œil aux métiers qui ressemblent à celui de traffic manager, comme les métiers de web evangelist, de référenceur web ou de veilleur en E-réputation par exemple.

Les formations pour devenir traffic manager en marketing digital

L’accès à ce poste exige l’obtention d’un diplôme en Bac + 2 au minimum. Les personnes qui ont suivi des formations et des études supérieures en informatique, en sciences de la communication et de l'information (telecoms), en telecoms, en étude du marché, en webmarketing, en métier du multimédia et de l'internet sont susceptibles de réussir dans ce domaine. Plus le diplôme en bac + est élevé, mieux les personnes qui exercent ces métiers bénéficient d'un salaire avantageux.

Les perspectives d’emploi et d’évolution de carrière

En travaillant en tant qu’indépendant, un expert en gestion de trafic peut devenir un consultant en stratégie web et marketing, après quelques années d'expérience.

En agence ou en entreprise, il peut occuper le poste du directeur du service web, du marketing ou du responsable de l'achat des trafics internet. Il peut également demander à cumuler son poste avec celui d'un rédacteur de contenu, d’un développeur web ou d’un spécialiste en community management afin de gagner davantage en salaire et en expérience.
Dans tous les cas, en indépendant ou en entreprise, le professionnel qui exercent ces métiers doivent détenir le diplôme de bac + dans l'un des domaines rattachés à cette fonction.

Le salaire d’un traffic manager

Ce professionnel gagne en moyenne entre 1 600 € et 3 000 € nets par mois selon ses années d’expérience. En matière de salaire annuel brut, la fourchette pouvant servir de référence est de 30 000 € à 65 000 €. Il n'est pas rare que des primes soient distribuées en fin d'année ou après des campagnes réussies, en plus des salaires.

Découvrez des métiers similaires :

Vos questions