Chargé de recrutement

Les chargés de recrutement sont présents dans presque toutes les entreprises. Leurs missions sont diverses. De la réception des CVs aux entretiens de recrutement en passant par les tests psychométriques, ils s'occupent de toutes les étapes qui précèdent l'embauche.

Les métiers des ressources humaines et plus particulièrement du recrutement vous attirent ? Vous recherchez un poste stratégique ? Le métier de chargé de recrutement peut vous correspondre. Découvrons ensemble les principales caractéristiques de ce métier d'avenir.

Quelles sont les missions d’un chargé de recrutement ?

Autrefois relégué à des tâches administratives, ce métier est devenu un poste clé dans la stratégie d'évolution des entreprises. Trouver la perle rare, le candidat correspondant à des besoins spécifiques est la principale mission de cet emploi. Bien sûr, cette dernière inclut différentes étapes. Le recruteur est ainsi responsable d'anticiper les besoins en la matière, puis de définir le profil du candidat recherché. Vient ensuite le moment de la création des offres d'emploi, de leur diffusion et enfin de leur gestion.

Une fois les candidatures reçues, le recruteur procède au tri et la sélection des CV pertinents. Le recruteur est également responsable des entretiens d'embauche individuels et téléphoniques. Pour certaines offres d'emploi spécifiques, le professionnel des métiers du recrutement peut être amené à tester les candidats avec, par exemple, une mise en situation. Une fois le ou les candidats retenus, le recruteur organise un entretien décisif avec la direction. Ce travail nécessite également une phase d'intégration et d'accompagnement du futur salarié dans l'entreprise.

Quelles sont les compétences requises pour ce métier ?

Pour devenir chargé de recrutement au sein d'une entreprise ou d'une collectivité, certaines qualités sont requises comme l'écoute, une bonne connaissance du marché professionnel ou encore un excellent sens de l'observation. De bonnes capacités organisationnelles, relationnelles (empathie et psychologie), une bonne gestion des priorités est aussi une compétence appréciée et nécessaire pour performer dans ce métier.

Cet emploi nécessite par ailleurs une bonne connaissance de l'organigramme de l'entreprise ainsi que de bonnes capacités de jugement et d'appréciation. Ces compétences sont indispensables pour éviter de sélectionner un profil inadapté. Il doit de plus maîtriser les outils informatiques et les réseaux sociaux. Parmi ses compétences, l'anglais est un plus très apprécié. Trouver le bon profil ne s'improvise donc pas et autant être bien armé pour répondre aux besoins des entreprises.

Si vous êtes intrigués par les métiers traditionnels qui offrent un cadre fixe de travail, peut-être que les métiers de conseiller bancaire ou courtier en assurances pourraient vous intéresser.

Quelles sont les formations possibles pour devenir recruteur ?

Pour devenir recruteur, diverses formations et diplômes sont possibles. Si certains candidats possèdent une formation niveau bac +2 ou une formation de niveau bac +3, d'autres ont une formation de niveau bac +5 spécialisé RH. Ainsi, les diplômes des candidats sont très variés. Ils peuvent être diplômés d'un BUT GEA (gestion des entreprises et des administrations), d'une licence professionnelle métiers de la GRH ou encore d'un Bachelor en Ressources Humaines. On note aussi la présence de candidats ayant un niveau bac + 5 spécialisé formation RH, droit social, psychologie du travail ou encore ayant suivi une formation en sciences humaines et sociales. Un diplôme IEP RH ou une formation dispensée par une école de commerce spécialité RH sont aussi très prisés. Plusieurs formations et niveaux peuvent donc vous conduire à cette carrière.

Quelles sont les perspectives d’emploi et d’évolution de carrière ?

En début de carrière, il est fréquent d'intégrer l'un des métiers suivants, soit assistant de recrutement ou assistant Ressources Humaines avant de devenir recruteur. Une fois ses premières armes faites dans l'un de ces métiers, le chargé de recrutement peut intégrer un service ressources humaines dans une petite ou grande entreprise du secteur public ou privé. Il peut aussi exercer ses fonctions dans une agence d'intérim, une association ou encore un cabinet spécialisé dans le domaine. Une carrière militaire est aussi envisageable. Cet emploi d'avenir s'annonce être un véritable métier d'expertise.

Après une expérience significative, le recruteur peut postuler au poste de responsable des ressources humaines puis dans un second temps à celui de directeur des ressources humaines. Une telle perspective d'évolution permet de maîtriser les différents aspects de ce domaine. C'est donc une carrière dynamique, riche et motivante qui s'ouvre à vous avec donc de belles perspectives d'évolution. Et, si vous exercez ce poste au sein d'une agence d'intérim, vous pourrez toujours vous diriger vers un poste d'encadrement puis de dirigeant. Assistant, recruteur, responsable ou directeur des ressources humaines sont autant d'évolutions possibles qui vous attendent.

Quel est le salaire pour ce poste ?

Mais, à quel salaire peut-on prétendre pour ce poste ? À un salaire allant de 2 000 € à 2 500 € bruts par mois selon ses compétences. Si vous envisagez une carrière militaire dans l'armée de terre, par exemple, le salaire est de 1 725 € net mensuel pour un célibataire. Le salaire moyen est de 25 008 € par an pour ce type de poste.

Découvrez des métiers similaires :

Questions fréquentes
Quel est le salaire pour une évolution de carrière en tant que chargé de recrutement ?
Pour une carrière dans ce domaine, un recruteur débutant peut espérer 25 000 € de rémunération brute par an, contre 45 000 € pour un professionnel expérimenté. Côté évolution professionnelle, le salaire moyen d'un responsable RH avoisine les 46 000 € par an et de 60 000 à 120 000 euros bruts par an pour un directeur RH.
Comment devenir un bon recruteur ?
Les softs skills sont de plus en plus recherchées par les employeurs et la profession de recruteur n'y échappe pas. Ainsi, l'ouverture d'esprit, l'empathie, l'adaptation et la curiosité vous permettront de vous démarquer et de devenir un très bon recruteur.
Quels sont les défis du recruteur ?
Savoir dire non est l'une des difficultés possibles de ce travail surtout quand il s'agit d'une candidature en interne. Trouver la perle rare peut également s'avérer une mission délicate. Une chose est sûre : la patience et la persévérance seront vos plus grands alliés.