Courtier en assurances

En quoi consiste le métier de courtier en assurances ?

Êtes-vous attiré par tout ce qui touche l'assurance ? Avez-vous une bonne aisance relationnelle ? Dévernir une personne professionnelle dans le métier d'intermédiaire entre assuré et assureur vous sera très facile. Le travail de courtage est intéressant dans la mesure où il rapproche les clients d'une entreprise d'assurance. Dans les lignes qui suivent, vous trouverez de plus amples informations sur ce métier.

Quelles sont les missions d'un courtier en assurances ?

Étant à la fois un conseiller et un commerçant, un intermédiaire en assurance assume plusieurs rôles. Cette personne est amenée à effectuer de nombreuses missions. Il faut noter que cette activité est régie par l'article L511-1, si nous nous référons au Code des assurances. Généralement, un courtier intervient pour prodiguer aux clients de précieux conseils en matière de contrats d'assurance. En effet, beaucoup de gens ont besoin de telles aides pour entrer en contact avec une entreprise d'assurance afin de n’omettre aucune tentative qui va à l’encontre du Code des assurances. Quelle que soit la demande du client, cet intermédiaire doit être en mesure de l'orienter vers une compagnie d'assurance. Il doit aussi l'aider à se souscrire à un contrat qui lui convient.

La deuxième mission attribuée à un intermédiaire en assurances se rapporte à la négociation des contrats. La plupart des clients veulent bénéficier de tarifs très avantageux au moment d'une souscription auprès d'une entreprise spécialisée en assurance. Ils souhaitent aussi avoir de meilleures garanties. L'activité de courtage consiste à déployer divers moyens pour atteindre de tels objectifs. Une fois que le client s'est décidé à procéder à une souscription, il revient à l'intermédiaire de l'accompagner dans toutes les démarches relatives à cette activité.

Enfin, la dernière mission d'un négociateur en assurance est la gestion des contrats des clients. En effet, en cas de sinistre, le client doit bénéficier de tous ses droits. La personne qui joue l'intermédiaire entre l'assureur et l'assuré doit veiller à ce que ces droits soient respectés et mis en valeur.

Ces professionnels sont souvent amené à travailler avec des conseillers bancaires et des conseillers en assurances. Allez découvrir ces métiers !

Quelles sont les qualités et les compétences requises pour devenir négociateur en assurance ?

Êtes-vous intéressé par le métier de courtage ? Vous devez savoir que pour exercer de telles activités, il faut disposer de certaines qualités. Nous pouvons classer en deux grandes catégories les activités liées au métier de courtiers. En effet, il y a les activités qui requièrent des compétences de base et celles qui demandent des compétences spécifiques. Pour effectuer une expertise des biens ou pour la mise en place d'une action commerciale, les courtiers doivent être en mesure d'analyser les risques. Avoir des compétences liées à la science actuarielle est également indispensable pour procéder à une évaluation des biens du client, qu'ils soient mobiliers ou immobiliers. Des compétences permettant de gérer de manière juridique et professionnelle les contentieux vous seront aussi demandées si vous souhaitez devenir un intermédiaire entre l'assuré et l'assureur. En effet, vous devez être en mesure de bien présenter tous les points stipulés dans le contrat. En cas de sinistre, la société d'assurance doit être sûre que la déclaration de l'entreprise est conforme du point de vue juridique aux clauses du contrat. La vérification de ce point est attribuée généralement à un intermédiaire entre assuré et assureur. Toutefois, pour pouvoir accomplir de telles vérifications, ce dernier doit connaître tous les types de risques et avoir des notions en assurance et en droit commercial.

Le développement d'un portefeuille client ou la négociation des modalités de collaborations, quant à eux, nécessitent des compétences spécifiques. Effectivement, ils vous demanderont une parfaite maîtrise des produits d'assurance d'épargne. Il en va de même pour tout ce qui est de la coordination de la gestion des sinistres ou de l'indemnisation des victimes. Ces deux activités requièrent également des compétences spécifiques. Pour les accomplir, les courtiers doivent avoir une parfaite maîtrise de la couverture des risques ainsi que de la règlementation des assurances relatives aux risques industriels.

Quel type de formation devons-nous suivre pour devenir intermédiaires ?

Comme pour tout métier, pour devenir intermédiaire entre les clients et la maison d'assurance, vous devez suivre une formation spécialisée dans le domaine de l'assurance. Grâce à ces formations, vous aurez la possibilité d'acquérir la capacité professionnelle indispensable pour travailler en tant que courtier. Une formation en courtage est régie selon le code des assurances, article R512-9. D'après cet article, vous pouvez choisir entre plusieurs méthodes pour vous former au métier de courtage. En effet, vous pouvez recourir à un stage professionnel qui peut durer jusqu'à 150 heures. De tels stages s'effectuent uniquement dans une compagnie d'assurance. Les établissements de crédit ainsi que divers centres de formation sont prêts à vous accueillir pour vous prodiguer une meilleure formation en courtage.

Mais, vous pouvez devenir un intermédiaire entre assuré et assureur si vous avez déjà travaillé comme cadre au sein d'une société professionnelle en matière de contrats d'assurance. Pour cela, il vous suffit d'avoir deux d'expériences dans de tels postes.

Avez-vous un Master ou une Licence, et ce à l'issue d'une formation en droit des assurances ? Vous pourrez postuler à un métier d'intermédiaire d'assurances ou procéder à la création de votre propre entreprise en courtage. Si vous souhaitez exercer de manière légale votre activité, vous devez vous inscrire à l'orias. En effet, tous les courtiers disposent d'une matricule qui s'affiche dans le registre des intermédiaires auprès de l'orias. Il faut noter qu'orias est un organisme mis en place pour gérer le Registre des intermédiaires en assurance. Dans le cas où vous souhaiteriez devenir courtier indépendant, vous devez vous informer du statut juridique que doivent revêtir de telles personnes. C'est aussi le cas pour celles qui souhaitent se lancer dans la création de leur entreprise. En termes de création d'une société, le fait de savoir choisir son statut juridique est un élément important pour réussir une activité liée au courtage.

Combien un intermédiaire entre assuré et assureur peut-il gagner ?

Ce genre de travail attire de plus en plus de personnes actuellement dans la mesure où il s’avère être bien payé. En effet, les débutants peuvent déjà se faire verser un salaire de 1500 euros à 3000 euros par mois. Plus vous accumulez votre expérience, plus vous gagnerez de l'argent en matière de salaire. Les intermédiaires en assurance professionnels et expérimentés perçoivent entre 4000 euros et 6000 euros. Quant aux séniors, ils se voient verser un salaire qui tourne autour de 7500 euros. Mais, nous ne devons pas oublier que les clients versent également des honoraires aux courtiers, et ce à part les commissions.

Quelles sont les difficultés auxquelles sont confrontés les courtiers de nos jours ?

Bon nombre d’intermédiaires, et ce malgré le fait qu’ils sont répertoriés à l’orias, n’arrivent pas à trouver des références auprès des assureurs. La raison est que la plupart des compagnies d’assurance aspirent à une collaboration sur le long terme avec les courtiers. De telles situations ne sont pas souvent possibles avec les intermédiaires. Ces compagnies sont également de plus en plus exigeantes.