Archéomètre

Fiche métier : Missions, formation, salaire, emploi. On vous dit tout !

L'archéomètre est un instrument de mesure utilisé en archéologie pour évaluer avec précision les dimensions et les distances sur un site archéologique. Il facilite les relevés topographiques, les fouilles et les études de terrain en fournissant des données fiables sur les structures, les artefacts et les caractéristiques géographiques. Son utilisation permet aux archéologues de cartographier les sites, de documenter les découvertes et de mieux comprendre l'organisation spatiale des civilisations passées. L'archéomètre, par sa précision et sa fiabilité, est un outil indispensable dans la recherche archéologique moderne.

Vidéo bientôt disponible !

Les missions et le contexte de travail :

En tant qu'archéomètre, vous serez au cœur de la recherche archéologique, utilisant des technologies avancées pour analyser les matériaux et les sites anciens. Vous appliquerez des méthodes scientifiques pour dater les artefacts, analyser leur composition et interpréter les données environnementales. Votre travail aidera à reconstruire les contextes historiques et culturels des découvertes archéologiques.

Vous développerez des protocoles d'analyse, collaborerez avec des archéologues sur le terrain et participerez à la publication des résultats de recherche. Vous serez également responsable de l'entretien et de la calibration des équipements de laboratoire, assurant ainsi la précision de vos analyses. En collaborant avec des institutions académiques et des musées, vous contribuerez à la préservation du patrimoine culturel et à l'enrichissement de notre compréhension du passé. Votre expertise en tant qu'archéomètre influencera directement les interprétations historiques et les stratégies de conservation."

Les qualités et compétences pour devenenir archéomètre :

Pour devenir archéomètre, vous devrez cultiver une expertise approfondie en archéologie, géologie et anthropologie, combinée à une maîtrise des outils de mesure et des technologies de pointe telles que la télédétection. Votre capacité à planifier et à exécuter des fouilles avec précision, tout en interprétant de manière critique les découvertes, sera essentielle.

Vous devrez également être un communicateur efficace, capable de partager vos résultats de manière convaincante avec d'autres chercheurs et le public. Enfin, une forte aptitude à travailler à la fois de manière autonome et en équipe, dans des environnements variés et parfois difficiles, sera cruciale pour réussir dans ce domaine passionnant.

Si vous pensez que vous avez le bon profil pour exercer ce métier, vous pouvez également vous tourner vers des métiers proches ! Pour approfondir vos recherche, nous vous proposons d'aller découvrir le métier d'archéobotaniste, ou l'activité professionnelle d'une astrométrologue, ou en quoi consiste le travail d'un technicien en exploitation de gisements.

Les formations pour devenir archéomètre :

Pour exercer le métier d'archéomètre, spécialiste de l'analyse physico-chimique des vestiges archéologiques, un solide parcours universitaire est indispensable. Après l'obtention d'une licence en chimie, physique ou sciences des matériaux, il est recommandé d'effectuer un master spécialisé en archéométrie, archéologie des matériaux ou archéosciences.

Ces formations de haut niveau, souvent adossées à la recherche, permettent d'acquérir les compétences pointues en techniques d'analyses comme la spectrométrie, la diffraction des rayons X ou encore la datation au carbone 14. Une appétence pour l'interdisciplinarité entre sciences dures et sciences humaines est un atout majeur. Un doctorat peut ensuite être envisagé pour se spécialiser davantage et prétendre à des postes en laboratoire de recherche.

Quelles sont les perspectives d'emploi et d'évolution de carrière ?

En tant qu'archéomètre, vous commencerez votre carrière en utilisant des techniques de mesure et d'analyse pour dater et authentifier des artefacts et des sites archéologiques. Vous travaillerez pour des musées, des instituts de recherche, des universités ou des entreprises spécialisées en archéométrie.

Avec l'expérience, vous pourrez évoluer vers des postes de chercheur principal ou de directeur de laboratoire, où vous superviserez des équipes et des projets de recherche complexes. Cette progression peut également vous mener à des rôles de consultant en conservation du patrimoine ou de professeur en archéométrie. Votre expertise en tant qu'archéomètre sera essentielle pour enrichir la compréhension et la préservation des vestiges historiques.

Combien gagne un archéomètre

Les rémunérations des archéomètres, spécialistes de l'analyse physico-chimique en archéologie, sont globalement assez élevées en raison de leur haute qualification scientifique. En début de carrière, après un master, un salaire annuel de 30 000 à 40 000 euros peut être espéré selon le type de structure (publique ou privée).

Avec quelques années d'expérience, les archéomètres confirmés travaillant au sein d'instituts de recherche ou de laboratoires spécialisés perçoivent généralement un salaire annuel compris entre 40 000 et 55 000 euros.

Les archéomètres occupant des postes d'encadrement ou de direction dans de grands organismes publics comme le CNRS ou l'INRAP peuvent prétendre à des rémunérations dépassant les 60 000 euros par an. Enfin, les archéomètres consultants indépendants facturent des honoraires journaliers pouvant atteindre 400 à 600 euros.

Questions fréquentes
Quelle est une méthode couramment utilisée par les archéomètres pour analyser les matériaux archéologiques ?
La spectroscopie, qui permet d'identifier les éléments chimiques présents dans les échantillons et d'obtenir des informations sur leur composition et leur origine.
Quel défi unique les archéomètres rencontrent-ils souvent dans leur travail ?
Interpréter les données analytiques dans leur contexte archéologique, en intégrant les informations sur les matériaux avec les données historiques et contextuelles pour comprendre les modes de production, d'utilisation et de circulation des artefacts.
Comment les archéomètres contribuent-ils à la préservation du patrimoine culturel ?
En fournissant des informations précieuses sur la composition, l'âge et l'authenticité des artefacts et des matériaux archéologiques, les archéomètres aident les conservateurs et les archéologues à prendre des décisions éclairées sur la conservation, la restauration et l'exposition des objets anciens.
Tu veux te former à ce métier ?
Complètez ce formulaire et un de nos partenaires vous aidera à trouver la bonne formation !