AccueilMétiersFormationsCatégoriesFinancementsContribuerQui sommes-nous ?Nous contacter
auxiliaire de sante animale chat

Auxiliaire de santé animale : Fiche métier

Missions d’un auxiliaire de santé animale ?

Bras droit du vétérinaire, l’auxiliaire de santé animale (ASA) assure à la fois des missions administratives et d’aide aux soins des animaux. En France, un auxiliaire de santé animale exerce moins de responsabilités qu’un assistant-vétérinaire.

En ce qui concerne les soins vétérinaires, l’auxiliaire de santé animale participe à :

  • La consultation : l’auxiliaire aide le vétérinaire à tenir l’animal et réalise certaines tâches comme la mise de pansements ou les vaccinations.
  • La préparation à la chirurgie : l’auxiliaire prépare le bloc opératoire, désinfecte les seringues, les scalpels…
  • Le suivi post-opératoire : il surveille l’animal et ses paramètres vitaux.
  • Le bien-être global de l’animal : il nourrit et nettoie l’animal.

D’un point de vue administratif, l’auxiliaire ou ASA s’occupe de :

  • L’organisation et la prise des rendez-vous : responsable du planning de la clinique, l’auxiliaire enregistre les nouveaux rendez-vous et répond aux appels téléphoniques.
  • La relation client : souvent en contact avec le public, il ou elle accueille et oriente les propriétaires.
  • La gestion des stocks : l’auxiliaire fait le contrôle du stock et commande les matériels nécessaires (seringues, médicaments, nourriture…).
  • La comptabilité : l’auxiliaire gère la comptabilité du cabinet, notamment les encaissements et les factures.

Découvrez d'autres contenus inspirants sur les animaux !
Je découvre

L’auxiliaire peut également être responsable de l’hygiène du cabinet, nettoyant les cages, mais aussi les matériels et les locaux.

Qualités et compétences pour devenir auxiliaire de santé animale

En plus d’être passionné d’animaux, l’auxiliaire de santé animale doit disposer de plusieurs qualités et compétences :

  • Être polyvalent : les tâches d’un auxiliaire de santé sont très diverses. Il faut être capable d’assurer des tâches de gestion, de comptabilité, de soins et parfois même d’hygiène.
  • Savoir communiquer et se montrer compréhensif : les visites au vétérinaire sont souvent source d’angoisse pour les maitres, un bon auxiliaire de santé animale doit être à l’écoute et rassurer les clients.
  • Être organisé : les tâches administratives occupent une bonne partie de la journée d’un auxiliaire. Il organise l’emploi du temps de tous les membres de la clinique ainsi que tous les stocks de matériels. Une bonne maitrise d’outils informatiques de gestion est également valorisée.

Le métier d’auxiliaire de santé animale demande également des connaissances en vétérinaire, celles-ci peuvent être acquises en formation. Il faut également supporter la vue du sang, car, comme pour une infirmière, cela fait partie du quotidien.

Formations pour devenir auxiliaire de santé animale (ASA)

Il est tout à fait possible d’exercer le métier d’auxiliaire de santé animale sans diplôme universitaire. Il existe de nombreuses formations professionnelles dispensées par des organismes de formations spécialisés. Les formations à distance sont de plus en plus recherchées. Il est possible de suivre les cours en continu, mais également en alternance, afin d’acquérir de l’expérience professionnelle. Ces formations sont généralement ouvertes pour toute personne ayant un niveau d’études supérieur à la 3ème. Une bonne partie des professionnels commence par le métier d’auxiliaire de santé animale pour ensuite devenir assistant vétérinaire.

Il est fortement recommandé de décrocher des certificats pour valider ses compétences, notamment l’Attestation de Connaissances pour les Animaux de Compagnie d’Espèces Domestiques (ACACED).

Il est désormais possible de financer un projet de reconversion vers le métier d’auxiliaire de santé animale grâce à de nombreux dispositifs publics. Toute personne peut utiliser son Compte Personnel de Formation (CPF) pour se former. Les salariés peuvent mobiliser également le Plan de développement des compétences. Les demandeurs d’emploi ont accès à l’Aide Individuelle à la Formation (AIF). Il est aussi possible de postuler à un contrat de professionnalisation.

Perspectives d’emploi et d’évolution de carrière

Le marché des animaux de compagnie est en croissance, en effet, les Français s’intéressent de plus en plus à des compagnons à 4 pattes. Les cliniques de vétérinaire sont souvent à la recherche de nouveaux auxiliaires. Les auxiliaires peuvent également se spécialiser dans des activités espèces animales différentes (chevaux, chiens, chats…).

Avec l’expérience acquise auprès des animaux, les auxiliaires de santé animale peuvent également trouver des débouchés dans d’autres activités, en tant que secrétaire vétérinaire, soigneur animalier ou même comportementaliste animalier.

Découvrez d'autres contenus inspirants sur les animaux !
Je découvre

Salaire d’un auxiliaire de santé animale (ASA)

En début de carrière, un auxiliaire de santé animale peut percevoir entre 1600 et 1900 euros bruts par mois. Le salaire peut très vite monter en passant des certifications et en devenant assistant-vétérinaire.

Découvrez des métiers similaires