AccueilMétiersFormationsCatégoriesFinancementsContribuerQui sommes-nous ?Nous contacter
Barres de chocolat

Chocolatier : Fiche métier

Quelles sont les missions d’un chocolatier?

Cap formation France chocolats niveau reconversion études conseils école laboratoire entretien
Le chocolatier est un spécialiste de la fabrication de produits à base de chocolat et des chocolats. Véritable artisan, ses créations se retrouvent aussi bien dans une pâtisserie, chez un confiseur, dans une entreprise de l’industrie alimentaire, ou encore dans les cuisines de la restauration gastronomique.

Découvrez d'autres contenus inspirants sur les métiers de l'agroalimentaire !
Je découvre

Sa mission principale est de créer des bouches et des douceurs en utilisant comme ingrédients de base: le cacao. Grâce à sa créativité, l’ artisan apporte une touche personnelle aux pâtisseries et aux desserts qu’il conçoit, ainsi qu’aux chocolats qu’il propose à ses clients. Dans son atelier, le confiseur du chocolat passe la majorité de son emploi du temps à créer, tester, et fabriquer des gourmandises.

Les qualités et compétences pour devenir chocolatier

Afin de se démarquer de toute création déjà existante, le confiseur du chocolat doit avoir une excellente imagination ! L’aspect artistique de son métier le mène à dépasser toutes les limites de son imagination, et à arriver à présenter des produits à la fois simples et originaux.

Le métier exige également un bon sens gustatif. En effet, bien que le chocolat soit la matière première principale sur laquelle il travaille, il existe des dizaines de variétés de cacaos dont les textures et les saveurs sont très distinctives.
Aussi, l’ artisan-chocolatier est souvent amené à travailler en équipe. Pour cela, il doit avoir une excellente capacité d’adaptation et des compétences en communication. Ce professionnel du chocolat doit aussi posséder de solides bases dans le domaine de la gestion d’ entreprise, surtout s’il souhaite travailler pour son propre compte.

Si vous vous intéressez par ce métier mais que vous sentez que vous n'avez pas encore trouvé ce qui vous correspond le plus, vous pouvez approfondir vos recherches en jettant un coup d'oeil aux métiers de torréfacteur, de pâtissier, ou de boulanger.

Les formations pour devenir chocolatier

Pour exercer le métier de chocolatier, un parcours professionnalisant est requis. Le CAP chocolatier-confiseur ou le parcours CAP Patissier vous permet d’être directement opérationnel sur le marché du travail. Vous pouvez également préparer le Brevet technique des métiers de chocolatier-confiseur, ou encore, le Bac professionnel Boulanger- pâtissier avec une mention complémentaire Techniques en chocolaterie, glacerie, pâtisserie ou confiserie.

Tous les parcours de formation sont réalisés en alternance en entreprise et sont accessibles par la voie de la formation initiale. Si vous êtes salariés en réorientation professionnelle, vous pouvez intégrer ces cursus techniques proposes par des écoles, en parcours de formation continue. Dans le cas où vous avez la possibilité de justifier d’au mois 1 an d’expérience professionnelle dans le domaine de la chocolaterie, vous pouvez valider un diplôme par la voie de la validation des acquis de l’expérience (VAE).

Les perspectives d’emploi et d’évolution de carrière

En France, les perspectives d’emploi et d’évolution de carrière de l’artisan du chocolat sont nombreuses. Vous pouvez monter en compétence et devenir, par exemple, chef d’équipe. Au sein d’une industrie, vous pouvez obtenir l’ emploi de Chef de projet dont la mission est de concevoir de nouveaux produits.
Après 5 années d’expérience sous le statut de salarié, vous pouvez également envisager d’ouvrir votre propre confiserie et chocolaterie afin d’y proposer des produits que vous concevez. Dans ce cas, vous êtes autoentrepreneur et travaillez à votre compte.

Découvrez d'autres contenus inspirants sur les métiers de l'agroalimentaire !
Je découvre

Le salaire d’un chocolatier

En début de carrière et après un CAP, le salaire moyen d’un confiseur du chocolats varie entre 1600 € et 2000 € brut mensuels. Au bout de 10 à 15 ans d’expérience professionnelle, la rémunération atteint entre 2500 et 4 1000 € brut par mois.
Toutefois, cette variation salariale dépend de votre polyvalence. Par exemple, si vous êtes un chocolatier-confiseur ou artisan pâtissier chocolatier, votre niveau de responsabilité influence sur votre salaire. Aussi, si après une vingtaine d’années d’expérience vous occupez un poste de cadre, dans ce cas la rémunération est au niveau de l’exigence de votre poste.
Par ailleurs, comme dans la grande majorité des métiers de la restauration, vous serez amené à travailler durant les week-ends ainsi que les jours fériés. De ce fait, vous percevez une rémunération majorée qui s’ajoute à votre salaire fixe. Enfin, en fonction de la convention de l’entreprise que vous intégrez, vous pouvez également percevoir une rémunération variable avec des chèques de restauration, des chèques de vacances, des primes sur objectifs, etc.

Découvrir des métiers similaires :

Vos questions
Quelle est la différence entre un chocolatier et un confiseur ?
Le confiseur conçoit et fabrique des confiseries : des bonbons, des sucettes, et toutes sortes de délices sucrées. Tandis que le maître du cacao ne travaille que le cacao. Toutefois, vous avez tout à fait la possibilité de devenir chocolatier-confiseur et de proposer ces 2 gammes de produits à vos clients.
Peut-on faire le métier d’ artisan confiseur sans suivre des formations ?
Il est tout à fait possible de devenir artisans de la chocolaterie sans diplôme. Cependant, les formations spécifiques et techniques qui mènent au métier, au sein d’une pâtisserie ou d’une chocolaterie, vous forment sur des techniques précises indispensables à connaître. Il est donc préférable de suivre un cursus en CAP ou Bac Pro lui permet de valider toutes vos compétences professionnelles dans le cadre de ces formations.
Quelles sont les entreprises qui recrutent des chocolatiers ?
Les premiers recruteurs des chocolatiers sont les restaurateurs. Les boulangers-pâtissiers peuvent également intégrer dans leur équipe un spécialiste du cacao. Mais aussi, des industriels recrutent des professionnels du chocolat pour leurs connaissances pointues de cette matière première.