AccueilMétiersFormationsCatégoriesFinancementsContribuerQui sommes-nous ?Nous contacter
Arbre coupé

Bûcheron : Fiche métier

Quelles sont les missions d’un bucheron ?

La principale mission d’un bûcheron est de travailler le bois. Son métier consiste à couper des arbres au sein d’une exploitation forestière. Cette spécialité implique le respect de plusieurs étapes. Tout d’abord, le bûcheron doit inventorier les arbres à couper en fonction des besoins de ses clients. Ensuite, il détermine le procédé d’abattage en foret qui lui permet de sécuriser sa zone de travail, tout en respectant l’ environnement. Et cela se fait en fonction du nombre d’arbres coupés, de leur taille et du matériel indispensable pour réaliser ces travaux forestiers. Une fois le bois coupé, le bûcheron procède à leur découpe à l’aide d’outils et d’engins mécanisés.

Ainsi, le métier de bûcheron mène à travailler au sein d’une entreprise d’abattage ou pour le compte de l’Office national des forêts (ONF). Dans les 2 cas, il reste dans l’obligation de respecter les normes en matière de sécurité, d’ environnement, ainsi que de la préservation forestière. Par ailleurs, le bûcheron peut également accomplir ses missions pour le compte des collectivités territoriales ou des entreprises d’exploitation forestière.

Découvrez d'autres contenus inspirants sur les métiers de la nature !
Je découvre

Les qualités et compétences pour devenir bucheron

Le métier de bûcheron nécessite une excellente organisation. Mais aussi, il doit posséder de grandes compétences techniques qu’il doit absolument maîtriser de façon minutieuse. En effet, ce spécialiste du bois, à l’instar de tous les métiers forestiers, est amené à utiliser des engins et des outils particulièrement dangereux. Pour cela, au-delà de l’expérience, des formations bien ciblées lui permettent d’acquérir les bases en matière de : maintien des outils, respect des droits des propriétés privées, les rythmes des saisons et conditions climatiques, ainsi que l’ environnement. Enfin, le bûcheron a une connaissance parfaite des types d’arbres à découper.

Si vous voulez travailler dans un environnement naturel, vous pouvez aussi être intéressés par les métiers de garde forestier, de marin pêcheur ou de guide de haute montagne par exemple.

Les formations pour devenir bucheron

Pour devenir un bûcheron, des formations sont accessibles à partir du niveau CAP. Ces cursus sont réalisés en formation initiale en formation continue.

  • CAP agricole et travaux forestiers avec une spécialisation en métiers du bûcheronnage ;
  • Bac professionnel travaux forestiers avec une option travaux de bûcheronnage ;
  • Bac professionnel Métiers de la foret et métiers du bois ;
  • Bac professionnel responsable de chantiers forestiers et de l’ environnement forestier.

Toutes ces formations, du CAP au Bac, se déroulent en alternance. Vous réalisez ainsi un cycle de parcours théorique et un cycle de stage pratique au sein d’une entreprise d’exploitation forestière. Si vous êtes salariés, vous avez la possibilité de financer votre formation en utilisant votre compte personnel de formation (CPF) ; et ce, dans le cadre d’une réorientation professionnelle.

De plus, si vous pouvez justifier d’une année d’expérience professionnelle en rapport direct avec le titre visé, vous pouvez valider un diplôme par la voie de la validation des acquis de l’expérience (VAE).

Les perspectives d’emploi et d’évolution de carrière

Si vous intégrez une équipe de bûcherons, vos perspectives d’emploi et d’évolution de carrière s’orientent vers un emploi de responsable d’équipe. Vous pouvez également opter pour un emploi de responsable d’exploitation forestière ou de technicien forestier.

Dans le cas où vous souhaitiez choisir la voie de l’indépendance, vous pouvez également faire évoluer votre carrière de bûcheron en créant votre propre entreprise. Dans ce cas, vous travaillez à votre propre compte. Toutefois, vous êtes tout de même amené à intervenir sur des exploitations forestières privées. Il est donc indispensable d’avoir de solides connaissances en matière de droit de la propriété privée avant de vous installer à votre compte et de créer votre entreprise. Vous pouvez, par ailleurs, compléter votre parcours professionnel par des formations complémentaires.

Découvrez d'autres contenus inspirants sur les métiers de la nature !
Je découvre

Le salaire d’un bucheron

Dès l’obtention de son diplôme, le bûcheron perçoit un salaire brut mensuel de 1600 €. À l’issue de 10 à 15 ans d’expérience professionnelle, ce salaire peut varier entre 2500 € et 3000 € brut par mois.
En fonction de la structure dans laquelle vous allez réaliser votre carrière professionnelle de bûcheron, vous pouvez percevoir un salaire variable. Par exemple : des chèques de restauration, des chèques de vacances, des primes sur objectifs, le 13e mois, etc.

Découvrez des métiers similaires

Vos questions
Quelle est la différence entre un bucheron et un garde-forestier ?
Le garde forestier a pour mission de patrouiller au sein d’une exploitation forestière. Il a un poste de fonctionnaire puisque son employeur est le Conseil général. Sa mission est donc de protéger la forêt, de lutter contre les braconnages, la cueillette d’espèces protégées, et de veiller sur la faune forestière. Tandis que le travail du bûcheron consiste à couper du bois tout en préservant la nature et l’équilibre de la foret.
Qui recrute des bucherons ?
En règle générale, les collectivités territoriales recrutent des bûcherons dans le but d’intégrer l’ONF. Dans ce cas, vous avez le statut de fonctionnaire. Il existe toutefois des entreprises d’exploitation forestière privée qui recrute des bûcherons sous le statut de salarié, après avoir suivi une des formations qui mènent au métier.
Peut-on devenir bucheron sans diplôme ?
De façon ancestrale, le travail du bûcheron se transmet de père en fils. Sur le marché du travail, les entreprises apprécient les candidats qui possèdent un diplôme. D’une part parce que ces derniers ont toutes les connaissances techniques indispensables à l’exercice du métier, et, d’autre part, les bûcherons ayant suivi un cursus spécifique connaissent parfaitement toutes les notions de droits relatifs à l’ exploitation forestière.