Consultant / Consultante en conservation préventive

Fiche métier : Missions, formation, salaire, emploi. On vous dit tout !

Le consultant en conservation préventive aide à protéger les biens culturels en évaluant les risques, en recommandant des mesures de préservation et en formant le personnel sur les meilleures pratiques de conservation.

Vidéo bientôt disponible !

Les missions et le contexte de travail :

En tant que consultant en conservation préventive, vous jouerez un rôle essentiel dans la protection et la préservation des artefacts culturels, historiques et artistiques. Vous conseillerez les musées, les archives, les bibliothèques et d'autres institutions sur les meilleures pratiques pour prévenir la dégradation des objets précieux. Cela inclut l'évaluation des conditions environnementales comme l'humidité, la température, la lumière et la pollution, et l'élaboration de stratégies pour contrôler ces facteurs afin de minimiser leur impact sur les collections.

Vous développerez également des plans de gestion des risques pour protéger les collections contre les catastrophes naturelles ou humaines, en recommandant des matériaux et des techniques de conservation appropriés. En formant le personnel des institutions à l'application des procédures de conservation préventive, vous aiderez à assurer que les mesures nécessaires sont prises de manière continue et efficace. Votre expertise contribuera directement à prolonger la durée de vie des objets culturels et historiques, en permettant aux générations futures de les étudier et de les apprécier.

Les qualités et compétences pour devenir consultant en conservation préventive :

Pour devenir consultant en conservation préventive, vous devrez allier des connaissances approfondies en conservation des biens culturels à des compétences en gestion de projet. Vous évaluerez l'état des œuvres d'art et des artefacts, déterminerez les risques potentiels pour leur préservation et proposerez des stratégies pour minimiser la dégradation due à l'environnement, à la manipulation ou à d'autres facteurs. Une bonne compréhension de la chimie, de la physique, et des matériaux utilisés dans les objets d'art est essentielle.

Vous devrez également maîtriser les principes de l'HVAC (chauffage, ventilation et climatisation) adaptés aux espaces de conservation. Des compétences en communication et en éducation sont nécessaires pour former et conseiller le personnel des institutions sur les meilleures pratiques de conservation. La capacité à travailler de manière interdisciplinaire avec des conservateurs, des architectes et des ingénieurs est aussi importante. Enfin, rester à jour avec les avancées technologiques et méthodologiques dans le domaine de la conservation vous permettra d'offrir des solutions innovantes et efficaces à vos clients.

Si vous pensez que vous avez le bon profil pour exercer ce métier, vous pouvez également vous tourner vers des métiers proches ! Pour approfondir vos recherche, nous vous proposons d'aller découvrir le métier de critique d'art, ou l'activité professionnelle d'une commissaire priseuse, ou en quoi consiste le travail d'un commissaire d'exposition.

Les formations pour devenir consultant en conservation préventive :

Pour devenir consultant en conservation préventive, suivez ces étapes de formation et de développement professionnel :

  • Formation de base : Obtenir un baccalauréat, de préférence en sciences, arts, ou histoire, selon vos intérêts spécifiques dans le domaine de la conservation.

  • Licence en conservation-restauration : Poursuivre avec une licence en conservation-restauration des biens culturels, histoire de l'art, muséologie, ou un domaine connexe. Ce programme fournit une base solide en théorie de la conservation, histoire des matériaux, et techniques de préservation.

  • Master en conservation préventive : Obtenir un master spécialisé en conservation préventive, muséologie, ou gestion du patrimoine culturel. Ce programme offre une formation approfondie en identification des risques, gestion des collections, contrôle environnemental, et planification de la conservation.

  • Stages et expérience pratique : Acquérir de l'expérience pratique par le biais de stages dans des musées, des archives, des bibliothèques, ou des institutions patrimoniales. Travailler sur des projets de conservation préventive pour appliquer les connaissances théoriques sur le terrain.

  • Certifications et formation continue : Obtenir des certifications professionnelles, telles que celles proposées par l'International Institute for Conservation of Historic and Artistic Works (IIC) ou l'American Institute for Conservation (AIC). Participer à des formations continues et des ateliers pour rester à jour avec les meilleures pratiques et les nouvelles technologies en conservation préventive.

  • Réseautage et participation professionnelle : Participer à des conférences, des séminaires, et des groupes de travail dans le domaine de la conservation. Rejoindre des associations professionnelles pour élargir votre réseau et rester informé des développements du secteur.

Ces étapes permettent de devenir un consultant en conservation préventive qualifié, capable de conseiller des institutions culturelles sur les meilleures pratiques pour préserver leurs collections et minimiser les risques de détérioration.

Quelles sont les perspectives d'emploi et d'évolution de carrière ?

En tant que consultant en conservation préventive, vous vous spécialiserez dans la protection des collections d'art et des biens culturels. Vous commencerez votre carrière en évaluant les conditions environnementales des musées, des archives et des bibliothèques, et en recommandant des mesures pour prévenir la détérioration.

Avec l'expérience, vous pourriez évoluer vers des postes de responsabilité plus élevée, où vous dirigerez des projets de conservation, formerez du personnel et développerez des stratégies globales de préservation. Cette progression peut aussi vous mener à collaborer avec des institutions internationales pour élaborer des normes de conservation. Votre expertise sera cruciale pour garantir la préservation du patrimoine culturel pour les générations futures.

Combien gagne un consultant en conservation préventive

Le consultant en conservation préventive est un professionnel spécialisé dans la préservation et la protection des biens culturels contre les dégradations. Son rôle consiste à évaluer les risques, proposer des solutions adaptées et former les équipes. C'est un métier très pointu, exercé principalement en freelance ou au sein de cabinets conseils spécialisés. Les salaires dans ce domaine sont assez élevés, en raison de l'expertise requise.

Un jeune consultant débutant peut prétendre à une rémunération annuelle d'environ 30 000 à 40 000 euros. Après quelques années d'expérience, les consultants confirmés gagnent généralement entre 40 000 et 55 000 euros par an. Les consultants seniors très réputés, avec plus de 10 ans d'expérience, peuvent atteindre des salaires annuels dépassant les 60 000 euros, certains frôlant même les 80 000 euros pour les plus hautes rémunérations. Le salaire dépend également de la taille et du rayonnement du cabinet, ainsi que du portefeuille clients. C'est un métier très spécialisé mais qui peut s'avérer très lucratif pour les meilleurs consultants.

Questions fréquentes
Quelle est une tâche méconnue mais cruciale des consultants en conservation préventive ?
L'évaluation des conditions environnementales (température, humidité, lumière) dans les musées et archives pour prévenir la détérioration des œuvres d'art et des documents historiques.
Quel défi unique les consultants en conservation préventive rencontrent-ils souvent ?
Trouver des solutions de conservation qui respectent les contraintes budgétaires tout en assurant une protection optimale des collections à long terme, nécessitant une innovation constante.
Comment la technologie moderne a-t-elle amélioré le travail des consultants en conservation préventive ?
Les capteurs et systèmes de surveillance en temps réel permettent un suivi continu des conditions environnementales, facilitant des interventions rapides pour corriger les anomalies et prévenir les dommages aux collections.
Tu veux te former à ce métier ?
Complètez ce formulaire et un de nos partenaires vous aidera à trouver la bonne formation !