AccueilMétiersFormationsCatégoriesFinancementsContribuerQui sommes-nous ?Nous contacter
Psychanalyste

Psychanalyste : Fiche métier

Quelles sont les missions d’un psychanalyste ?

En tant que thérapeute, ce professionnel utilise la psychanalyse afin de soigner la santé d’une personne qui a des troubles névrotiques ou des problèmes psychologiques au cours de sa vie. Il écoute son patient lors d’une méthode thérapeutique inventée par Sigmund Freud pour ensuite l’analyser. Il pratique et explore l’inconscient du malade grâce à une cure psychanalytique. En proposant une interprétation au patient, il le pousse à travailler sur lui-même.

Dès le début de la thérapie et de l’analyse, le professionnel en psychanalyse doit établir certaines règles avec son patient comme fixer le planning des séances ainsi que le tarif, savoir se taire pour que le patient s’exprime, intervenir au bon moment, proposer des solutions pour soulager le patient et se former en permanence.

Découvrez d'autres contenus inspirants sur les métiers du social !
Je découvre

Avant d’exercer comme psychanalystes, de nombreux médecins sont d’abord psychiatres ou psychologies au cours de leur vie. Ils doivent suivre une formation analytique pendant quelques années sous la responsabilité d’un autre professionnel expérimenté avant d’exercer.

Les qualités et compétences pour devenir psychanalyste

Avant de pouvoir exercer ce métier, ce professionnel de santé doit avoir lui-même effectué sa propre psychanalyse depuis plusieurs années. Il doit acquérir une maturité psychique et un équilibre personnel pour faire ce travail dans de bonnes conditions.

Il doit aussi :

- Avoir une curiosité intellectuelle et des connaissances d’analyse approfondies dans divers domaines qui permettent de réfléchir et de s’adapter à tous types de patients.

- Posséder de grandes capacités d’analyse et de synthèse afin de pouvoir interpréter et surtout apporter des réponses et des solutions aux difficultés du patient.

- Avoir une capacité d’écoute qui est le cœur du métier de santé.

- Posséder une neutralité bienveillante, car le patient se confie. Il ne faut donc pas le juger pour ne pas perdre sa confiance.

- Être discret et se mettre en retrait pour bénéficier de la confiance du patient.

- Être rigoureux afin d’interpréter le plus justement possible les tensions des malades.

Si vous avez ces compétences et ces qualités et que vous voulez explorer plus de métiers similaires, pensez à jeter un coup d'oeil aux métiers de psychologue, de psychopraticien ou d'hypnothérapeute.

Quelle formation pour devenir psychanalyste

Théoriquement, aucune formation n’est légitime pour obtenir un diplôme. Dans la réalité, il faut être formé en psychologie ou en psychiatrie pour devenir un professionnel en psychanalyse.

Au final, vous devez obtenir :

- un master en psychologie, psychologie clinique, psychanalyse

- ou un diplôme d’études spécialisées (DES) en psychiatrie soit 6 années d’études de médecine générale et 4 années de spécialisation.

Ceux qui souhaitent intégrer la Société psychanalytique de Paris, devront avoir suivi une psychanalyse pendant au moins 8 ans avec de nombreuses séances hebdomadaires. Cela correspond à une formation pratique et théorique. Il faut souligner que d’autres écoles ou tendances existent, tels les courants lacanien, jungien, adlérien, etc...

Les perspectives d’emploi et d’évolution de carrière

La majorité de psychanalystes ont commencé leur métier comme psychologues ou psychiatres. Ceux qui possèdent un diplôme de médecin peuvent exercer dans un service de santé comme un hôpital, dans une structure de type Centre médico-psycho-pédagogique (CMPP) ou Institut médico-pédagogique (IMP). Ils peuvent se spécialiser vers une pratique pour un public spécifique comme l’enfant en acquérant des techniques d’analyses différentes. Dans ce cas, il utilise des modes d’expression comme le dessin, le jeu ou le modelage. Il peut aussi pratiquer l’hypnose et le psychodrame.

Le professionnel exerce son métier généralement dans un cabinet privé, mais il peut travailler aussi comme consultant dans une entreprise ou au sein d’une institution spécialisée. Une séance de psychanalyse coûte relativement cher et n’est pas remboursée, car le travail n’est pas reconnu. Un jeune diplômé a donc du mal à s’installer pour vivre correctement de ce métier.

Être un débutant sur Paris est assez difficile, car il y a de la concurrence. En revanche, certaines régions manquent de spécialistes. Les jeunes professionnels qui veulent s’installer à leur compte peuvent croire en leur avenir, car de nombreux psychanalystes expérimentés vont partir à la retraite.

Découvrez d'autres contenus inspirants sur les métiers du social !
Je découvre

Le salaire des psychanalystes

Le salaire d'un psychanalyste peut être sujet à d'importantes variations selon s’il est salarié ou s’il exerce en tant que libéral, ce qui est le cas de la majorité de ces professionnels. Les psychanalyses salariées peuvent toucher entre 15 000 € et 30 000 € par an. Pour ceux qui travaillent en cabinet, leur rémunération dépendra de leur charge horaire et de leurs honoraires. Contrairement aux psychologues, le tarif des séances des psychanalystes n’est pas défini selon une grille de tarif, et selon l’approche théorique du psychanalyste, il peut même avoir des honoraires différents pour chaque patient. En moyenne, les séances de psychanalyste sont chargées entre 60 et 100 €, le prix étant plus élevé si le professionnel a plus d’expérience ou de notoriété.

Découvrez des métiers similaires

Vos questions
Quel est le salaire des psychanalystes ?
Le salaire est différent selon si le psychanalyste exerce en profession libérale ou s’il est salarié. Ce dernier touche entre 15 000 € et 30 000 € l’année. S’il possède son propre cabinet, la rémunération se fait à la séance en tarif libre. Cela peut varier entre 60 € et 100 € la séance en fonction de la notoriété et de l’expérience du professionnel en psychanalyse.
Quels sont les conditions de travail et les horaires d’un psychanalyste ?
Ce professionnel de santé a des horaires de bureau s’il travaille dans une structure hospitalière, mais ses journées deviennent variables en fonction des disponibilités des malades. Les consultations sont susceptibles d’être programmées en soirée ou le samedi. Psychanalyste, psychologue et psychiatre sont des métiers éprouvants, car ces professionnels doivent faire face à la souffrance psychique.
Quel statut pour un psychanalyste ?
Le titre de ce spécialiste n’est pas reconnu comme celui de psychologue. Il n’a pas de statut légal, car la profession n’est pas réglementée. En revanche, il peut pratiquer avec le titre de psychothérapeute qui lui, possède une réglementation. Il devra être inscrit au Registre national des psychothérapeutes pour exercer son métier.