AccueilMétiersFormationsCatégoriesFinancementsContribuerQui sommes-nous ?Nous contacter
moniteur éducateur

Moniteur éducateur : Fiche métier

Quelles sont les missions d’un moniteur éducateur ?

Le moniteur éducateur (ME) accompagne les enfants et adultes dépendants. Il s’agit d’un métier à vocation sociale, pédagogique et éducative. La mission principale du ME est d’aider les personnes dépendantes à retrouver le maximum d’autonomie dans les actes de la vie quotidienne. Le métier ressemble fortement à celui d'éducateur spécialisé.

Pour cela, l’accompagnateur exerce son métier au sein d’une structure spécialisée tel un institut de rééducation fonctionnelle. Il exerce son emploi aussi bien dans le secteur privé que public. Mais aussi, le métier de ME peut s’exercer au domicile des patients.

Découvrez d'autres contenus inspirants sur les métiers du social !
Je découvre

En fonction de la structure d’accueil dans laquelle le moniteur accomplit son travail, il peut être amené à accueillir des personnes âgées, des patients à mobilité réduite, des personnes sans abri, des réfugiés, ou encore des profils toxicodépendants. De manière générale, le ME décide de construire l’intégralité de sa carrière professionnelle auprès d’un public particulier, par exemple, uniquement auprès des enfants. Il arrive toutefois que ce travailleur social fasse des vacations à temps partiel dans plusieurs types de structures.

Les qualités et compétences pour moniteur éducateur

Dans la mesure où le métier de ME social s’exerce au contact permanent avec un public fragile, la première qualité à avoir est une empathie naturelle. Le plaisir et le goût de rendre de service font aussi partie des compétences personnelles que le moniteur se doit d’avoir.

Mais aussi, le public spécifique auprès duquel le ME intervient nécessite parfois un mode de communication spécifique. Par exemple, l’accompagnateur social peut être amené à communiquer avec des personnes malentendantes, illettrées ou des personnes qui ne parlent qu’en langue étrangère. Dans ces cas de figure, il est indispensable d’avoir des connaissances linguistiques spécifiques, voire de connaitre la langue des signes. C’est la raison pour laquelle, sur le marché du travail, ces particularités très ciblées requièrent une formation et un titre spécifiques : LSF (Langue des Signes Française, sensibilisation aux différents types de handicaps, etc.).

Par ailleurs, dans le cadre général du métier, le moniteur doit avoir des compétences et des connaissances techniques quant à la prise en charge des personnes en difficulté sociale. auprès desquelles il est amené à travailler

Les formations pour devenir moniteur éducateur

Pour devenir ME, une formation accessible uniquement sur concours permet d’obtenir le DEME (diplôme d’État de moniteur-éducateur), délivré par le ministère de l’Éducation nationale. L’épreuve écrite d’admissibilité du concours est ouverte à toutes les personnes titulaires d’un niveau baccalauréat. L’épreuve d’admissibilité se déroule à l’oral, devant un jury de professionnels.

Pour intégrer cette formation, le concours permet aux candidats de suivre un cursus qui dure 2 ans. Néanmoins, certains titres vous dispensent de l’épreuve écrite d’admissibilité. C’est le cas du titre d’assistant familial, le titre d’état d’aide médico-psychologique, le diplôme d’État d’accompagnant éducatif et social, ainsi que du bac professionnel Animation sociale.

Tout au long de la formation, les domaines de compétences abordés sont essentiellement orientés vers l’accompagnement social et éducatif : animer la vie quotidienne au domicile du patient ou au sein d’un établissement spécialisé, concevoir et mettre en œuvre des activités de groupe, aide à la construction de l’identité et au développement des capacités physiques et mentales.

Enfin, la formation au titre du DEME est réalisable en contrat de professionnalisation ou en contrat de qualification. Ainsi, le temps de formation se déroule en alternance entre les cours théoriques et la pratique professionnelle dans une structure spécialisée. Si vous possédez déjà une expérience professionnelle d’au moins 3 ans auprès d’un public en situation de dépendance, vous pouvez également obtenir le titre d’accompagnateur dans le cadre de la VAE (validation des acquis de l’expérience).

Les perspectives d’emploi et d’évolution de carrière

Les perspectives d’emploi et d’évolution de carrière d’un accompagnateur socio-éducatif s’orientent essentiellement vers le poste et le travail d’un éducateur spécialisé. Il peut également devenir technicien de l’intervention sociale et familiale auprès d’un organisme tel que la Caisse d’Allocations familiales. Pour cela, il doit réussir l’épreuve au concours qui lui permet d’obtenir le CAFDES Caferuis.

Une autre perspective de carrière pour le travailleur social est l’encadrement ou la gestion d’un établissement médico-social, après avoir fait preuve d’une dizaine d’années d’expérience professionnelle.

Si vous aimez travailler avec les enfants, il est également possible de travailler en tant qu'éducateur de jeunes enfants (EJE). Si vous préférez intervenir auprès de familles et de personnes en difficulté, vous pouvez vous orienter vers le métier de technicien de l'interventio sociale et familiale (TISF).

Maladie, décès, hospitalisation... le technicien de l'intervention sociale et familiale (TISF) intervient auprès des familles et des personnes en difficulté. Son but ? Apporter un soutien matériel, psychologique et pédagogique, notamment auprès des enfants

Découvrez d'autres contenus inspirants sur les métiers du social !
Je découvre

Le salaire d’un moniteur éducateur

En début de carrière, le métier de ME permet de percevoir un salaire mensuel de 1600 € brut. Dans le secteur privé, cette rémunération est fixée selon la convention collective des établissements et services pour personnes inadaptées et handicapées (CCESPIH). Elle est de 1800 € brut mensuel sur le marché du travail.

En fin de carrière, l’accompagnateur social perçoit un salaire mensuel de 3000 € brut, sur le marché de l’emploi du secteur public et privé.

Découvrez des métiers similaires

Vos questions
Quelle est la différence entre un éducateur social et un éducateur spécialisé (ES) ?
Le ME accompagne les personnes dépendantes dans les actes de la vie quotidienne. Son travail est d’aider à retrouver la mobilité physique, d’animer un groupe ou de prendre en charge l’accueil d’un public en difficulté dans des structures spécifiques. Il travaille sous l’autorité de l’ES qui est responsable de la mise en place de différentes démarches socio-éducative à appliquer.
Comment faire une VAE de ME ?
Le diplôme d’État de ME peut s’obtenir par voie de concours ou par validation des acquis de l’expérience. Dans ce dernier cas, vous devez justifier un minimum de 3 années d’expérience professionnelle acquise sur le marché du travail, de manière consécutive ou non. Votre emploi doit impliquer l’accompagnement des personnes en difficulté physique ou mentale. La VAE est un parcours de formation qui permet de valider vos acquis professionnels par titre officiel.
Peut-on devenir ME sans diplôme ?
Le métier de ME exige un parcours de formation et le DEME. Le métier n’est donc pas accessible sans diplôme. Dans ce cas, vous pouvez toujours vous orienter vers une VAE.