AccueilMétiersFormationsCatégoriesFinancementsContribuerQui sommes-nous ?Nous contacter
famille

Médiateur familial : Fiche métier

Quelles sont les missions d’un médiateur familial ?

Le médiateur familial aide à la gestion et à la résolution des conflits au sein d'un foyer. Souvent employé par le milieu associatif social ou par des organismes publics, il intervient dans le domaine privé et en diverses circonstances : disputes suite à une succession, séparation ou divorce, attribution de la garde d'un enfant, difficultés relationnelles... Il peut aussi être amené à gérer des troubles de voisinage ou des soucis au sein d'une communauté. Au quotidien, il effectue des tâches variées. En amont, il va notamment préparer la médiation, recueillir les attentes des parties, organiser des réunions afin d'identifier les problèmes et synthétiser les accords et les divergences. Une fois son diagnostic établi, il tentera de rétablir le dialogue en proposant des accords, tout en essayant de concilier les besoins de chacun sur les plans affectifs aussi bien qu'économiques ou pratiques. Puis, il assurera le suivi de cet accord et s'assurera de son respect. Enfin, en cas de problème majeur ou qui dépasse son champ d'intervention, il orientera les familles vers un autre professionnel.

Découvrez d'autres contenus inspirants sur les métiers du social !
Je découvre

Les qualités et compétences pour devenir médiateur familial

Ce métier nécessite évidemment des qualités humaines, telles qu'une forte empathie, une grande capacité d'écoute, de la diplomatie et de la patience. Il faut aussi savoir faire preuve de souplesse et de réactivité pour s'adresser à des publics venant de milieux sociaux très variés. Il faut en outre faire preuve d'ouverture d'esprit, tout en restant toujours neutre et impartial. Enfin, il est essentiel d'avoir un bon équilibre émotionnel et d'être stable, car les médiateurs familiaux peuvent être parfois confrontés à des situations délicates ou à des comportements violents. Il est donc essentiel de savoir faire preuve de recul et de ne jamais s'impliquer personnellement dans les conflits rencontrés.

Les formations pour devenir médiateur familial

Il existe plusieurs voies pour exercer ce métier. Tout d'abord, la Chambre professionnelle de la médiation et de la négociation a mis en place un Certificat d'Aptitude à la Profession de Médiateur. Puis, la formation la plus connue est le Diplôme d'État de médiateur familial, nécessitant la possession d'un diplôme de niveau bac +3 (licence par exemple)en droit, paramédical, psychologie ou sociologie. Il faudra alors suivre une formation complémentaire de 4 mois. Certaines universités proposent par ailleurs un Master en médiation. Enfin, pour les travailleurs oeuvrant déjà dans le social ou le paramédical, le diplôme peut être acquis par un circuit de VAE (Validation des Acquis de l'Expérience).

Les perspectives d’emploi et d’évolution de carrière

On ne recense que 2 000 médiateurs familiaux en France : les places sont donc rares, et la profession reste encore méconnue du grand public. La plupart des médiateurs familiaux en activité n'exercent qu'à mi-temps dans de petites structures associatives et ont une autre activité en parallèle, soit dans une autre entreprise, soit dans le même organisme mais avec une autre fonction.

Si vous aimez travailler tout particulièrement avec les enfants, il est possible de s'orienter vers l'éducation et devenir éducateur de jeunes enfants. Si vous voulez vous engager auprès de publics en situation de handicap, vous pouvez vous orienter vers le métier de moniteur éducateur.

Découvrez d'autres contenus inspirants sur les métiers du social !
Je découvre

Le salaire d’un médiateur familial

Il n'existe pas de statut ni de grille de salaire officiels pour ce poste : la rémunération dépend par conséquent de la structure d'accueil. En moyenne, dans le cas d'une embauche par un organisme public, les médiateurs familiaux démarrent avec un salaire de 1 540 € brut s'ils prennent leur fonction via un concours de catégorie C. Dans le cas d'un statut de catégorie B, cette rémunération commence à 1 820 € brut pour atteindre 2 700 € en fin de carrière.

Découvrez des métiers similaires

Vos questions
Où travaillent les médiateurs familiaux au quotidien ?
Rattachés à une structure, les médiateurs familiaux passent une partie de leur temps en travail de bureau pour étudier et préparer leurs dossiers. Le reste de leur journée est consacrée à des RDV parfois dans leur établissement, et souvent en déplacement au sein des familles ou d'autres structures : hôpitaux, associations, établissements scolaires, cabinets juridiques en accompagnants lors d'entretiens...
Quelle carrière peut-on envisager ensuite ?
Les médiateurs familiaux pourront en cours de carrière évoluer dans des fonctions d’encadrement en tant que chef de service ou directeur d’établissement ou s’orienter vers la formation professionnelle. Ils pourront aussi valider leurs acquis par le biais d'un Certificat d’Aptitude aux Fonctions d’Encadrement et de Responsable d’Unité d’Intervention Sociale, un Certificat d’Aptitude aux Fonctions de Directeur d’Établissement ou de Service d’intervention sociale ou encore un Diplôme d’État d’Ingénierie Sociale.