AccueilMétiersFormationsCatégoriesFinancementsContribuerQui sommes-nous ?Nous contacter
Délégue à la tutelle

Fiche métier : Devenir délégué à la tutelle

Quelles sont les missions d’un délégué à la tutelle ?

Le délégué à la tutelle ou la déléguée à la tutelle a pour mission de gérer les allocations versées à toutes les personnes jugées inaptes. Cette aptitude ou non à contrôler les actes financiers est issue d’une décision judiciaire.

La personne qui nécessite l’aide d’un délégué peut être un adulte ou un enfant handicapé physique ou mental. Ainsi, le représentant légal se charge de la gestion de l’utilisation du portefeuille de chaque individu et s’assure de la bonne destination des prestations sociales. Son action est alors orientée vers l’intérêt de la personne qu’il accompagne.

Découvrez d'autres contenus inspirants sur les métiers du social !
Je découvre

Les délégués à la tutelle exercent leur métier au sein d’associations faisant partie de l’Union départementale des associations familiales (UDAF). Par ailleurs, ces organisations sont habilitées par le ministère de la Justice lorsqu’elles ont pour vocation la protection et la sauvegarde de l’enfance, ainsi que des personnes handicapées.

Si vous êtes fait pour les métiers du social, vous serez probablement également intéressés par les métiers d'agent de développement local, de coordinateur social ou de médiateur familial

Les qualités et compétences pour devenir Délégué à la tutelle

Dans la mesure où le curateur agit dans le cadre de la protection des personnes majeurs jugées inaptes, ses qualités personnelles sont naturellement humaines. Ainsi, l’empathie, le sens de l’écoute et la crédibilité sont des traits de personnalité que le représentant légal doit impérativement posséder.

Mais aussi, compte tenu du fait que le curateur se charge de la gestion des prestations sociales des personnes dépendantes, le métier requiert beaucoup de rigueur. Enfin, la communication avec le public dont le gestionnaire est responsable exige beaucoup de diplomatie et de souplesse relationnelle.

En ce qui concerne les compétences techniques, la formation au poste de mandataire judiciaire est indispensable pour occuper ce métier.

Les formations pour devenir Délégué à la tutelle

La formation du délégué à la tutelle aux prestations sociales délivre un titre professionnel. Pour accéder au parcours de formation, vous devez réussir les épreuves de sélection écrites et orales organisées par une commission pédagogique. Mais aussi, les conditions d’accès à la formation sont ouvertes aux personnes :

  • titulaires d’un diplôme d’état d’assistant de service social (DEASS) ;
  • ou d’un diplôme d’état d’éducateur spécialisé (DEES) ;
  • ou d’un diplôme de conseillère en économie sociale et familiale (DECESF) ;
  • ou d’un diplôme d’État de technicien de l’intervention sociale et familiale (DETISF) ;
  • ou d’un certificat de travailleur familial (CTF).

En fonction du titre détenu par le candidat retenu pour réaliser la formation, la durée du parcours varie. En effet, tous les candidats titulaires DEASS, DEES, ou DCESF réalisent la formation sur une période de 9 mois avec des cycles discontinus de 150 heures de formation. Pour les autres candidats, la formation est réalisée sur une période de 2 ans avec des cycles discontinus de 500 heures.

Dans les 2 cas, la période de formation théorique et des périodes de stages pratiques s’altèrent.

Les perspectives d’emploi et d’évolution de carrière

Les perspectives d’emploi et d’évolution de carrière du curateur sont multiples. En effet, le secteur social étant très vaste et les métiers étant divers, il peut évoluer vers quasiment tous les métiers relatifs à l’accompagnement social. Par exemple, après 5 à 10 ans d’expérience professionnelle dans le métier, le gestionnaire peut intégrer un service d’assistance sociale au sein de la mairie. Il peut également intégrer une équipe de techniciens de prestation à la caisse d’allocations familiales. Ou encore, il peut faire partie d’une équipe de gestionnaires judiciaires au sein d’une association habilitée par le Conseil Général.

Découvrez d'autres contenus inspirants sur les métiers du social !
Je découvre

Le salaire d’un Délégué à la tutelle

En début de carrière, et plus spécifiquement dans le secteur public, le salaire du représentant légal varie entre 1600 et 1800 € brut mensuels. Au bout de 15 à 20 ans de carrière, le mandataire perçoit une rémunération située entre 2300 et 2600 € brut par mois. Le salaire peut varier en function de la vie professionnelle du délégue à la tutelle.

Découvrez des métiers similaires

Vos questions
Quelle est la différence entre un mandataire judiciaire et un curateur ?
Depuis 2007, le mandataire judiciaire à la protection des majeurs remplace le « délégué à la tutelle ». Le gestionnaire se charge alors de la gestion des prestations et de la protection du portefeuille de la personne donc il est responsable.
Qui nomme le mandataire judiciaire ?
Dans le cas où la personne majeure ou mineure a été jugée inapte à prendre des décisions, dans ce cas c’est le juge qui nomme le mandataire judiciaire. En ce qui concerne les personnes mineures, les parents ont la possibilité de donner leur avis sur cette nomination.
À quel moment s’arrête la mission d’un mandataire ?
Il est tout à fait possible que la personne, dont un gestionnaire à la charge, soit de nouveau jugée apte à gérer ses finances. Dans ce cas, le juge décide que la mission du mandataire prend fin; dans le cadre de l’accompagnement de cette personne.