AccueilMétiersFormationsCatégoriesFinancementsContribuerQui sommes-nous ?Nous contacter
Enfants

Accompagnant éducatif et social : Fiche Métier

Quelles sont les missions d’un accompagnant éducatif et social ?

L’accompagnement éducatif et social (AES) intervient auprès d’un public en situation de grande vulnérabilité : situation économique et sociale fragile, maladie ou perte d’autonomie. Le professionnel aide les enfants, les adolescents ou les personnes âgées dans leur vie quotidienne. C’est-à-dire, en facilitant leur hygiène, leur alimentation ainsi que l’entretien de leur environnement.

Le travailleur social favorise également l’épanouissement relationnel et développe l’autonomie sociale des personnes dont il a la charge. Et pour exercer son métier, il peut intervenir à domicile, au sein d’une structure d’accueil spécialisée collective, ou dans le cadre de l’accompagnement à l’éducation inclusive dans une école. Sa fonction varie par rapport au lieu où il fait son intervention.

Découvrez d'autres contenus inspirants sur les métiers du social !
Je découvre

Lorsque l’accompagnant éducatif intervient au domicile des personnes, il travaille pour le compte des services d’aide à la personne (SAP, des services de soins infirmiers à domicile (SSIAD), ou encore des services d’aide et d’accompagnement à domicile (SAAD). Le moniteur trouve aussi sa place dans les structures médico-sociales. Il peut s’agir, par exemple, des établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes [EHPAD], d’une unité de soins de longue durée [USLD] ou d’un établissement et service d’aide par le travail (ESAT). L’emploi du travailleur social dans le secteur de l’éducation se retrouve communément au sein des crèches, dans des établissements scolaires ou en accompagnant des éducateurs de centre d’activité et de loisirs.

Les qualités et compétences pour devenir accompagnant éducatif et social

Étant donné que l’accompagnant éducatif intervient principalement auprès des personnes en difficulté, il est important que ce professionnel dispose d’une excellente aisance relationnelle. En effet, les contextes personnels dans lesquels se trouve chacune des personnes que l’AES soutient dans ses actes de la vie quotidienne sont variés. Ainsi, il doit savoir s’adapter à la spécificité de chaque situation.

Par exemple, il peut accompagner des personnes mentalement déficientes ou malentendantes. Il doit également savoir soutenir avec patience des personnes à mobilité réduite ou en situation de handicap.

En ce qui concerne les compétences techniques que l’AES doit posséder pour exercer pleinement son métier, ce dernier doit suivre une formation spécifique.

L’accompagnant éducatif et social travaille souvent en contact avec des professionnels d’autres métiers du social avec différentes spécialités.

Les formations pour devenir accompagnant éducatif et social

Pour devenir AES, il est indispensable d’être titulaire d’un diplôme d’État d’accompagnant éducatif et social (DEAES). Cette formation d’une durée de 2 ans se déroule en alternance entre les cours théoriques en organisme de formation et une pratique sur le terrain au sein d’une structure d’accueil spécialisée de personnes dépendantes.

L’entrée sur fait par concours après le dépôt du dossier. Les candidats se préparent à une épreuve dont la modalité peut varier selon les instituts de formation et qui permet l’admission dans le cursus.

Pour accéder à la formation initiale, le niveau BEP ou CAP est requis. Dans le cas où vous possédez déjà une expérience professionnelle et un parcours de plus de 3 ans dans un métier en rapport direct avec l’accompagnement des personnes vulnérables, vous avez également la possibilité d’accéder au diplôme. Vous accédez alors à la formation par la voie de la validation des acquis de l’expérience (VAE) ou par un contrat d’apprentissage.

Si vous êtes attirés par les métiers du social mais que vous voulez explorer d'autres options vous pouvez également vous renseigner sur les métiers de technicien de l'intervention sociale et familiale, de Moniteur éducateur, ou de Auxiliaire de vie sociale par exemple.

Les perspectives d’emploi et d’évolution de carrière

Les perspectives d’emploi et d’évolution de carrière sont nombreuses.

Dans le secteur public, il peut exercer son métier au sein des structures sociomédicales spécialisées accueillant des personnes dépendantes. Dans ce cas, le professionnel travaille en étroite collaboration avec une équipe médicale et paramédicale pluridisciplinaire. Dans ce type de structure, son évolution de carrière s’oriente vers la gestion d’une équipe de travailleurs sociaux. En effet, la formation et le diplôme qu’il possède lui permettent, au bout de 5 à 10 ans d’expérience, d’avoir le statut de cadre de santé.

L’emploi des travailleurs sociaux dans le secteur privé se fait principalement dans les crèches, les écoles privées ou des établissements de soins privés. Dans ce cas, ils peuvent évoluer vers un poste de référent de projet de vie.

Après 15 ans de métier, l’AES a la possibilité d’opter pour une carrière dans le domaine de la formation. Il possède alors toutes les compétences techniques et humaines pour enseigner auprès des jeunes apprenants.

Découvrez d'autres contenus inspirants sur les métiers du social !
Je découvre

Le salaire d’un accompagnant éducatif et social

En début de carrière, le salaire moyen se situe entre 1500 et 1800 bruts mensuels.

En fin de carrière, la rémunération est en moyenne de 2200 bruts mensuels, aussi bien dans le secteur public que dans le secteur privé.

Découvrez des métiers similaires

Vos questions
Quelle est la différence entre AMP et AES ?
L’AMP, aide médico-psychologique, a un rôle d’accompagnement psychologique et de soutien moral envers des personnes fragilisées. Le métier d’AES englobe la dimension sociale de l’accompagnement.
Quels sont ses horaires de travail ?
Lorsque l’emploi est exercé en milieu hospitalier, les horaires peuvent être extrêmement variables. Il est commun qu’il travaille avec des horaires de jour, mais il peut aussi réaliser des heures de garde nocturne.
Quels sont les avantages du métier d’AES ?
Les avantages du métier sont essentiellement humains. En effet, l’accompagnement des personnes fragiles dans leur insertion sociale et leur bien-être au quotidien nécessite une implication personnelle quasiment sans limites.