AccueilMétiersFormationsCatégoriesFinancementsContribuerQui sommes-nous ?Nous contacter
kinésithérapeute

Kinésithérapeute : fiche métier

Missions d’un kinésithérapeute ?

Un kinésithérapeute, ou kiné, agit sur prescription médicale d’un médecin, c’est un professionnel de santé de la rééducation qui évolue dans le domaine paramédical. Il réalise des actes destinés à la prévention ou au rétablissement des capacités fonctionnelles des patients. Il intervient auprès de patients de tout âge et on en compte 88 000 en France.

A l’aide du diagnostic du médecin et d’examen des radiographies effectuées, puis d’un examen clinique, il décide du traitement. Reparti sur une durée définie, il permet de corriger de mauvaises attitudes visant à réduire ou supprimer la douleur. Le traitement peut comporter des massages, des exercices, la répétition de certains mouvements… Il prodigue également des conseils au patient pour éviter qu’il se blesse et pour qu’il puisse faire une rééducation lui-même.

Un kinésithérapeute est amené à soigner des affections bénignes comme des torticolis, des lombalgies, des entorses. Il intervient aussi sur des traumatismes à la suite d’accidents ou encore sur les conséquences du vieillissement auprès des personnes âgées. Il peut aussi intervenir auprès de sportifs en cas de traumatisme musculaire et pour des massages.

Découvrez d'autres contenus inspirants sur la santé !
Je découvre

Qualités et compétences pour devenir kinésithérapeute

Une qualité importante pour être kinésithérapeute est une bonne résistance physique, en effet, il travaille souvent debout et produit des efforts physiques prolongés. Par ailleurs, il faut être en mesure de manipuler des patients de diverses corpulence, les soulever parfois et les masser vigoureusement.

Par ailleurs, un masseur-kinésithérapeute doit être doté d’un très bon sens du relationnel puisqu’il doit être capable d’encourager et de motiver les patients dans leurs efforts, car le travail de rééducation peut être difficile.

De plus, un bon kinésithérapeute doit être attentif. Il doit faire preuve d’écoute et avoir un bon sens de l’observation pour être capable de comprendre au mieux les besoins de ses patients mais aussi être en mesure d’établir une bonne relation de confiance pour qu’ils se sentent à l’aide et se détendre lors des manipulations physiques. De bonnes capacités de communications sont également essentielles car un kinésithérapeute est en constante communication avec des confrères médecins, psychomotriciens, orthopédistes, ergothérapeutes

Par ailleurs, un kinésithérapeute doit être organisé et bon gestionnaire pour s’organiser pour recevoir ses patients tout au long de la journée mais également gérer la partie facturation de son travail. IL faut également être disponible car les cabinets restent souvent ouverts tard pour s’adapter aux horaires des patients.

Enfin, un kinésithérapeute doit faire preuve de curiosité, également dans le domaine scientifique. Il doit également se tenir informé des nouvelles méthodes d’intervention et du milieu professionnel.

Formations pour kinésithérapeute

Un masseur-kinésithérapeute est titulaire d’un diplôme d’Etat de masseur kinésithérapeute. La formation dure 5 ans. Avant d'entrer dans une Institut de Formation en Masso-Kinésithérapie (IFMK), il est demandé aux étudiants de réaliser une des options suivantes :

  • 1 année de médecine (concours PACES)
  • 1 licence STAPS (Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives), à condition que cette dernière propose une option « accès santé » et d’un classement à un rang déterminé.
  • 1 licence dans les Sciences (par exemple en biologie) ou la Santé (infirmerie, podologie, ergothérapie, psychomotricien)

Des dispenses peuvent aussi exister pour les sportifs de haut niveau ayant validé une première année à l’université.

Le nombre de place est limité, on compte par exemple pour l’année 2021-2022 près de 3000 places. Les IFMK proposent une formation diplômante en 4 ans, incluant des stages pratiques.
La formation en IFMK est partagée en deux cycles :

  • Un premier cycle est consacré à l’apprentissage des fondamentaux, l’ingénierie de la kinésithérapie et aux savoirs transversaux (tels que la méthodologie).
  • Un deuxième cycle est dédié à l’approfondissement et la préparation à l’exercice dans un cadre professionnalisant.

Perspectives d’emploi et d’évolution de carrière

Un kinésithérapeute peut exercer seul ou avec des associés dans un cabinet privé en libéral Il peut aussi travailler dans des hôpitaux, maison de retraite, centre de rééducation fonctionner ou encore des établissements thermaux avec une équipe interprofessionnelle.

Dans les hôpitaux, après une expérience professionnelle de quatre années, il peut préparer le diplôme de cadre de santé (en un an) ou encore celui de directeur de soins (en deux ans). Ces formations permettent d’occuper des postes d’encadrement dans un service ou de devenir formateur auprès d’étudiants.

Il est également possible de se spécialiser en kinésithérapie respiratoire, rhumatologie, sport voire en kinésithérapie équine.

Enfin, il existe des dispenses de formation pour s’orienter vers l’ostéopathie pour passer le diplôme (1900 heures de formation sur les 4860).

Salaire d’un kinésithérapeute

Le salaire d’un masseur kinésithérapeute est variable dans la fonction publique hospitalière suivant le barème ci-dessous :

- Après 1 an de carrière : 1 983 € net mensuel

  • Après 5 ans de carrière : 2 224 € net mensuel
  • Après 20 ans de carrière : 3 133 € net mensuel
  • En fin de carrière : 3 552 € net mensuel

En libéral, les revenus varient en fonction du nombre de patients mais les revenus moyens sont de l’ordre de 3500€ mensuel.

Découvrez d'autres contenus inspirants sur la santé !
Je découvre

Découvrez des métiers similaires