AccueilMétiersFormationsCatégoriesFinancementsContribuerQui sommes-nous ?Nous contacter
Auxiliaire de puériculture

Auxiliaire de puériculture : Fiche métier

Missions d’un auxiliaire de puériculture ?

En majorité occupée par des femmes, l’auxiliaire de puériculture s’occupe des enfants de moins de 3 ans. Il est possible d’exercer en crèche, au domicile de l’enfant, à la maternité ou en service hospitalier. A la maternité ou à l’hôpital, il prodigue aux nouveaux nés et enfants en bas âge des soins ordinaires. Il s’occupe notamment de les changer, faire leur toilette, préparer les biberons…
A l’hôpital, il est appelé à travailler de jour comme de nuit, mais aussi les week-ends et jours fériés. Dans le centre de protection maternelle et infantile (CMI), l’auxiliaire de puériculture, assiste aux consultations données par le médecin en tenant à jour des dossiers à jour, conseillant les patients et veillant à la propreté du matériel.

Par ailleurs, dans une crèche ou à la garderie, un auxiliaire de puériculture est responsable d’un groupe de 5 à 8 enfants âgés entre 3 mois et 3 ans. Il organise des jeux et activités d’éveil, change les enfants, les fait manger, apprend aux plus grands à manger seuls, à devenir propres etc. Il lui faut aussi être en mesure d’adapter en permanence l'organisation, en prévoyant des activités et des pauses, en fonction des besoins des enfants et du taux d'encadrement, en concertation avec ses autres collègues.

Découvrez d'autres contenus inspirants sur la santé !
Je découvre

Un auxiliaire de puériculture travaille avec une équipe pluriprofessionnelle dans des structures sociales ou sanitaires avec un puériculteur et un infirmier, il est souvent en contact avec d’autre professionnels des métiers du paramédical (comme des ambulanciers et des psychomotriciens). Un auxiliaire de puériculture propose un accueil de qualité aux enfants et à leur famille, dans une relation de respect et de bienveillance tout en assurant la sécurité et en préservant la place des parents.

Qualités et compétences pour devenir auxiliaire de puériculture

Un auxiliaire de puériculture doit faire preuve de rigueur mais aussi d’imagination. En effet, il faut être capable de trouver des activités de loisirs et d’éveil. Il faut également être très disponible car les horaires peuvent être contraignants à l’hôpital.

Par ailleurs, il faut faire preuve de douceur avec les enfants. L’amabilité est également importante pour avoir un bon contact avec les enfants mais aussi un bon contact avec leurs parents. Il est également nécessaire d’être vigilant pour participer à la surveillance des enfants. Un auxiliaire de puériculture doit être fiable et responsable, car on lui confie le bien-être et la sécurité des plus jeunes. Il doit constamment être attentif et prudent, en particulier dans le service pédiatrie d’un hôpital.

Enfin, avoir un sens de l’écoute et un goût du contact est important, car il faut savoir travailler avec des professionnelles de santé au sein d’une équipe. La dimension relationnelle de cet emploi est importante, il faut faire preuve d’écoute auprès des enfants comme des parents.

Les compétences demandées sont assez variées, elles concernent la psychologie de l’enfance, la psychomotricité, la maîtrise des règles d’hygiène et de sécurité.

Formations pour auxiliaire de puériculture

Pour devenir auxiliaire de puériculture, il faut avoir un diplôme d’Etat d’auxiliaire de puériculture (DEAP), cette formation s’effectue en 1435 heures de formation théorique et clinique au sein d’un Institut de Formation d’Auxiliaire de Puériculture (IFAP). Elle se prépare en 10 mois d’études, et peut être accessible à partir de 17 ans. Le Bac et autres diplômes professionnels comme un CAP peuvent donner lieu à des dispenses d’épreuves d’amissibilité ou concours.

Le diplôme peut aussi être obtenu par un dossier de Validation des Acquis de l’Expérience (VAE), il faut alors pour le candidat justifier de compétences professionnelles acquises dans le domaine en rapport direct avec le contenu du diplôme dans le cadre de l’exercice d’une activité bénévole ou salariée.

Perspectives d’emploi et d’évolution de carrière

Il est possible pour un auxiliaire de puériculture de devenir assistant médical.

Après trois ans d’expérience professionnelle dans le secteur médico-social ou hospitalier, il est possible d’intégrer un Institut de Formation en Soins Infirmiers (IFSI) pour préparer le diplôme d’Etat d’infirmier ou le diplôme d’Etat d’éducateur de jeunes enfants (DEEJE).

Par ailleurs, des passerelles sont possibles vers le métier d’aide médico-psychologique ou encore de passer le diplôme d’aide-soignant. Les titulaires du diplôme professionnel d'auxiliaire de puériculture peuvent aussi préparer le diplôme d'État d'auxiliaire de vie sociale (DEAVS).

Découvrez d'autres contenus inspirants sur la santé !
Je découvre

Encore dans le domaine paramédical, mais moins en contact avec les patients, il est aussi possible de travailler en tant que manipulateur en électroradiologie médicale.

Salaire d’un auxiliaire de puériculture

En début de carrière, le salaire moyen d’un auxiliaire de puériculture est de 1541 € brut mensuel. En fin de carrière, il est possible de gagner 2300€.

D’éventuelles spécifications qui permettent de prendre en charge des enfants handicapés ou malades peuvent permettre de valoriser la rémunération.

Découvrez des métiers similaires