AccueilMétiersFormationsCatégoriesFinancementsContribuerQui sommes-nous ?Nous contacter

Métiers, secteur, emploi du paramédical

Il est indéniable que la population vieillit et que le besoin en personnel qualifié dans le secteur paramédical s’accroît régulièrement. Si vous souhaitez soulager la vie quotidienne des patients, il existe une vingtaine de métiers différents dont vous retrouverez les informations utiles dans les fiches métiers ci-après.

Pourquoi se diriger vers un métier du paramédical ?

Le secteur du paramédical est en plein recrutement de masse pour les raisons suivantes :

  • La population vieillit,
  • Les soins à domicile se développent car les seniors sont encouragés à rester le plus longtemps possible dans leur logement,
  • Le bien-être est pris en compte plus sérieusement,
  • Les départs en retraite des professionnels sont nombreux.

En quoi consiste le secteur du paramédical ?

80% des femmes composent le secteur paramédical pour soigner, réadapter, accompagner, rééduquer, mais il y a aussi de la place pour les hommes.

Les métiers offrent des profils variés qui peuvent s’exercer dans des cabinets médicaux, des cliniques, des hôpitaux, des centres de santé ou d’imagerie médicale, des laboratoires d’analyses, des maisons de retraite... mais aussi à domicile.

La majorité sont salariés dans le secteur public, privé ou associatif. La plupart peuvent se dérouler en libéral. Les possibilités de recrutement sont nombreuses et offrent des évolutions ou des spécialisations de carrière, éventuellement par concours internes.

Différentes filières

Le domaine des soins

La filière des soins regroupe les soignants qui interviennent au plus près des patients. Infirmier, aide-soignant, sage-femme ou auxiliaire de puériculture, il aide les malades et les blessés en les soignant. Chacun opère au sein d’une équipe médicale en grande majorité dans un hôpital afin d’aider les patients à aller mieux. D’après les statistiques de la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES), on compte près de 640 000 infirmiers en janvier 2021 et la profession est en augmentation.

Les métiers de la rééducation

Les professionnels qui travaillent dans la rééducation comme les masseurs kinésithérapeutes, les pédicure-podologues, les ergothérapeutes, les orthophonistes ou les ostéopathes interviennent souvent suite à la prescription d’un médecin qui a identifié les tourments du patient. Ils assurent la continuité des traitements et des soins prescrits par les soignants afin d'améliorer leur bien-être. La grande majorité de ces professionnels exercent en libéraux. Le nombre de kinésithérapeutes est amené à augmenter d’ici 2030.

Les métiers de l’appareillage

Dans cette catégorie, on trouve des audioprothésistes, opticiens-lunetiers, prothésistes dentaires ou orthoprothésistes. Ils doivent posséder des compétences et savoir-faire manuels car ils fabriquent sur mesure des prothèses ou des montures adaptées, destinées à compenser une faiblesse physique après la prescription médicale du médecin. De nombreux stages et des exercices pratiques sont utiles afin de pouvoir être opérationnels le plus vite possible.

Les métiers de l'assistance médicale et technique

Que ce soit un ambulancier, un préparateur en pharmacie, une secrétaire médicale ou un technicien en analyse médicale, ces métiers doivent posséder des connaissances médicales tout en maîtrisant des technologies.

Les métiers de l’alimentation et du bien-être

La population française devient de plus en plus adepte du bien-être. Les métiers suivants connaissent un engouement croissant qui demande un recrutement important : sophrologue, diététicien, relaxologue, naturopathe...

Quelles sont les formations / études nécessaires pour travailler dans le paramédical ?

Depuis 2020, les filières paramédicales sont intégrées à la plateforme nationale d’admission post-bac, Parcoursup. Les IFSI (Instituts de formation en soins infirmiers) ont même initié cette démarche dès 2019 en supprimant le concours au profit d’une sélection par dossier et entretien. Mais cela ne change rien quant au déroulé des études.

Les cursus durent de 2 à 5 ans en combinant enseignements théoriques et stages pratiques.

Un diplôme d’Etat est nécessaire pour la majorité des métiers (infirmier, aide-soignant, kinésithérapeute...). Les autres sont accessibles après une formation dans une école spécialisée (ostéopathe, pédicure-podologue...) après avoir obtenu un concours ou sur dossier. Certains métiers s’exercent avec un certificat de capacité mais une formation permet d’acquérir des connaissances essentielles et surtout de se lancer en tant que libéral (sophrologue, naturopathe, réflexologue...).

Quelques métiers sont accessibles sans condition de niveau d’études : aide-soignant, auxiliaire de puériculture, brancardier, ambulancier, assistant dentaire. Mais il est évident que les postulants, dont des bacheliers, sont nombreux donc il vaut mieux soigner sa candidature.

Travailler dans le paramédical : les qualités nécessaires

  • Aimer et être à l’aise dans les relations humaines.
  • Savoir écouter.
  • Être patient.
  • Avoir de l’empathie.
  • Être compréhensif.
  • Savoir faire face à certaines situations.
  • Savoir travailler en équipe.

Quels salaires ?

Les salaires sont en fonction du lieu d’exercice, secteur privé, fonction publique ou libéral. Ils débutent en général au Smic (1 603,12 € brut) au 1er janvier 2022. En fonction de l’expérience et des responsabilités, le salaire peut doubler.