AccueilMétiersFormationsCatégoriesFinancementsContribuerQui sommes-nous ?Nous contacter
Plongeur

Moniteur de plongée : Fiche métier

Les missions du moniteur de plongée

Ses missions consistent à encadrer et à enseigner la pratique de la plongée auprès de personnes débutantes ou certifiées. Que ce soit en piscine, en fosse, en lac ou en mer, il accompagne les plongeurs de tout âge sous l'eau, contribue à leur formation et assure leur sécurité. Les cours de plongée se donnent aussi hors de l'eau. Au cours d'ateliers d'apprentissage, le moniteur de plongée peut enseigner à gréer et dégréer le matériel ou à communiquer avec les signes. Avant chaque immersion, il rappelle les consignes de sécurité, informe sur le plan d'eau, l'itinéraire, la faune et la flore. En dehors de la présence du public, la préparation, le nettoyage, l'entretien et le rangement des équipements sont autant de tâches inhérentes au métier.

Découvrez d'autres contenus inspirants sur les métiers de la nature !
Je découvre

Les qualités et compétences pour devenir moniteur de plongée

Ce métier requiert tout d'abord une bonne santé physique, voire un profil carrément sportif. Le corps étant très sollicité par les multiples plongées en profondeur, un mode de vie sain est indispensable. Assurer la sécurité d'un groupe de plongeurs demande aussi un sens aigu de la responsabilité, du sang-froid et une réactivité à toute épreuve. La gestion du matériel avant et après l'immersion réclame beaucoup d'organisation. Savoir communiquer avec pédagogie est enfin crucial. Il s'agit par exemple d'aider les plongeurs à choisir leur stage, de présenter les objectifs de la séance et de transmettre les consignes de sécurité. Même en France, la pratique de l'anglais et d'autres langues étrangères constitue un avantage.

Si vous aimez les métiers à exercer en plein air mais que vous ne pensez pas encore avoir trouvé celui qui vous intéresse le plus, pensez à jeter un œil aux métiers de garde pêche particulier, de marin pêcheur, ou de guide de haute montagne par exemple.

Les formations pour devenir moniteur de plongée

Demandez-vous en premier lieu si vous souhaitez exercer en France ou à l'étranger. Malgré l'existence d'équivalences de niveau, les formations et diplômes requis sont distincts. Si vous débutez, attendez-vous dans les deux cas à devoir effectuer de nombreux stages et formations pour développer vos compétences techniques et engranger le maximum d'expérience.

En France, qui veut prétendre à rémunération doit obligatoirement être titulaire d'un brevet d'État d'éducateur sportif, option plongée subaquatique, délivrée par le ministère des Sports. Chaque diplôme renvoie à un niveau de formation et des prérogatives différentes :

  • BPJEPS (Brevet Professionnel de la Jeunesse, de l’Éducation Populaire et du Sport)

C'est le premier pas dans le monde professionnel de la plongée en France. L'accès à la formation exige le niveau 3 (Plongée autonome 40 mètres), un minimum de 50 plongées, le passage de tests théoriques et pratiques et le PSC1. Comptez 3 à 4 mois de formation. Autonome en randonnée subaquatique (snorkeling), le détenteur de ce brevet peut encadrer un groupe de plongeurs jusqu'à 40 mètres sous la supervision d'un moniteur de niveau supérieur.

  • DEJEPS (Diplôme d’État de la Jeunesse, de l’Éducation Populaire et du Sport)

Le détenteur du DEJEPS coordonne l'activité des guides de palanquée et peut encadrer en autonomie jusqu'à 60 mètres s'il possède le certificat complémentaire "plongée profonde et tutorat".

  • DESJESP (Diplôme d’État Supérieur de la Jeunesse, de l’Éducation Populaire et du Sport)

Le détenteur de ce diplôme peut notamment ouvrir son propre centre de plongée.

Au sein des organismes de plongée internationaux comme PADI, de loin le plus important, la professionnalisation est simplifiée. La passion peut rapidement se transformer en métier. Il suffit de réaliser un stage Divemaster pour atteindre le premier échelon professionnel. Pour entrer en formation, le niveau "Rescue" est requis ainsi que 40 plongées et une certification de premier secours. En tant que Divemaster, vous superviserez les activités de plongée et assisterez un Instructeur PADI lors des cours. Après six mois et 20 plongées supplémentaires, les formations pour devenir Instructeur PADI s'offrent à vous (Assistant instructeur et Open Water Scuba instructeur). Le passage de l'examen final exige un total de 100 plongées.

Les perspectives d’emploi et d’évolution de carrière

En France, le métier de moniteur de plongée se pratique au sein d'associations, de clubs de plongée ou d'entreprises. Avec 6400 centres de plongée PADI dans le monde, les perspectives d'emploi s'élargissent à l'étranger. Les évolutions de carrière sont multiples. Un moniteur de plongée peut envisager la vente de matériel, la rédaction d'articles spécialisés, la photo/vidéo subaquatique ou travailler dans la recherche scientifique ou la conduction de travaux sous-marins.

Découvrez d'autres contenus inspirants sur les métiers de la nature !
Je découvre

Salaire d'un moniteur de plongée ?

En France, le salaire du détenteur d'un BPJEPS avoisine généralement le SMIC tandis que celui du détenteur d'un DEJEPS s'élève autour de 1600 euros.

Découvrez des métiers similaires :

Vos questions
Où peut-on se former en France ?
Les CREPS de Montpellier, d'Aix-en-Provence et d'Antibes proposent le BPJEPS spécialité éducateur sportif option subaquatique avec scaphandre.
Quelles sont les équivalences entre la FFESSM et PADI ?
Pour accéder au stage de niveau 3 en France, un plongeur PADI doit être titulaire du niveau "Rescue", de la spécialité "plongée profonde" et du cours "Emergency First Response". À l'inverse, le plongeur français de niveau 3 peut directement obtenir le brevet de PADI "Rescue"