AccueilMétiersFormationsCatégoriesFinancementsContribuerQui sommes-nous ?Nous contacter
Legumes

Maraîcher : Fiche métier

Quelles sont les missions d’un maraîcher ?

Le maraîcher est un professionnel de l’activité potagère et de l’agriculture. Sa mission est de cultiver des légumes bio. Que ce soit en plein champ ou sous serre, ce métier s’exerce en contact direct avec la nature.

Le travail du maraîcher est rythmé par les saisons. En effet, la plantation, la culture et la récolte des légumes suivent le rythme de la nature. De ce fait, la production de végétaux doit être minutieusement régulée. C’est aussi la raison pour laquelle le métier et le travail de maraîcher nécessitent de suivre une formation spécifique dans le domaine de l’horticulture ainsi que de la production fruitière et légumière.

Le maraîchage consiste également à vendre des fruits et des légumes bio sur les marchés. Cette activité est réalisée une à plusieurs fois par semaine, en fonction de la production de la ferme ou de l’entreprise agricole dans laquelle travaille le maraîcher.

Découvrez d'autres contenus inspirants sur les métiers de la nature !
Je découvre

Les qualités et compétences pour devenir maraîcher

La principale qualité pour devenir maraîchers est d’aimer la nature. En effet, dans la mesure où l’activité de maraichage se déroule essentiellement à l’extérieur, il est indispensable d’être familiarisé avec un environnement naturel. Mais aussi, pour le projet d’exercice de cette activité professionnelle de maraîchage, le maraîcher doit avoir une connaissance très solide des différentes techniques de culture et d’entretien des fruits et des légumes bio. Afin d’assurer une culture pérenne tout au long de l’année, le maraîcher doit posséder une excellente connaissance du marché local. Mais aussi, il doit maîtriser toutes les techniques de production pour que le projet de son entreprise ou sa ferme soit rentable.

Si vous avez ces qualités et ces compétences est vous êtes intéressés par les métiers de la nature, pensez à approfondir vos recherches en jetant un œil aux métiers de fleuriste, d'apiculteur, de naturopathe ou de botaniste par exemple.

Les formations pour devenir maraîcher

Pour votre projet de devenir maraîcher, il existe de nombreuses formations accessibles à partir du niveau 3e. Toutes les formations sont dispensées en alternance avec les cycles de formation théorique et des périodes de stage pratique dans une entreprise d’agriculture ou une association ayant un projet de productions de maraichage.

  • CAP agricole métiers de l’agriculture ;
  • Bac professionnel métiers de la conduite et travaux horticoles et Métier du maraichage ;
  • Brevet de technicien supérieur agricole avec une spécialisation en production horticole ;
  • Bac professionnel conduite de production horticole pour accéder à tous les métiers liés au maraichage et à l’agriculture ;
  • Bac professionnel responsable de production légumière, avec la possibilité d’une spécialisation complémentaire en production fruitière, florale et pépinière ;

L’ensemble de ces formations peuvent se dérouler en formation initiale, ou en formation continue si vous êtes salariés. Aussi, vous avez la possibilité de valider un diplôme avec une année d’expérience en rapport direct avec le titre visé. Cette dernière voie de formation se fait par le biais de la validation des acquis de l’expérience (VAE).

Par ailleurs, quelle que soit la formation que vous décidez de suivre pour travailler dans un des métiers de maraîchage, les entreprises apprécient les candidats ayant suivi une formation spécifique qui prépare directement au métier de maraîcher. Ainsi, que vous décidiez de faire votre carte professionnelle au sein d’une entreprise agricole ou au sein d’une ferme, votre activité professionnelle reste dans le domaine de la culture de légumes bio.

Les perspectives d’emploi et d’évolution de carrière

Lorsque vous intégrez une entreprise d’exploitation de maraîchage ou une ferme, vous commencez votre carrière professionnelle en exerçant le métier d’ouvrier maraîcher. C’est à l’issue de 5 à 10 ans d’années d’ancienneté que votre carrière peut évoluer vers un poste de chef d’équipe ou de responsable d’exploitation.

En fonction de vos ambitions professionnelles, vous pouvez également créer votre propre entreprise d’exploitation de champs de légumes bio et travailler sur le statut d’autoentrepreneur. Dans ce cas, vous avez la charge complète de la culture, de l’entretien et de l’exploitation de champs de légumes, mais également de leurs ventes par différents canaux commerciaux qui existent : Marché, grande distribution, primeur, restauration, etc.

Découvrez d'autres contenus inspirants sur les métiers de la nature !
Je découvre

Le salaire d’un maraîcher

En début de carrière, le salaire du maraîcher varie entre 1600 € et 1800 € brut mensuels. Au bout de 10 ans d’expérience professionnelle, le maraicher régulier perçoit un salaire moyen de 2200 € brut par mois.

Si vous intégrez une entreprise d’exploitation de champs de légumes bio, vous êtes parfaitement susceptible de percevoir une rémunération variable telle que : des tickets de restauration, des chèques de vacances, ou encore des primes de productivité, des primes sur objectifs commerciaux.

Découvrez des métiers similaires :

Vos questions
Quelle est la différence entre un maraicher et un jardinier ?
Le jardinier est un professionnel de la culture et du jardinage des végétaux et des plantes dans un jardin, une terrasse ou un complexe sportif. Tandis que l’activité du maraicher se déroule essentiellement à la ferme ou dans une serre, avec comme vocation la culture de légumes bio.
Qui recrute des maraichers ?
Les principaux recruteurs des maraîchers sont des entreprises d’exploitation de champs de légumes bio et des entreprises de maraîchage. Une ferme peut également recruter des maraîchers pour s’occuper de la culture potagère, en exerçant cette activité à part entière.
Peut-on devenir maraîcher sans diplôme ?
Le métier de maraicher peut s’apprendre de père en fils, et de manière traditionnelle. Toutefois, sur le marché du travail, les entreprises privilégient les candidatures ayant suivi des formations spécifiques au métier et ayant validé un diplôme en rapport direct avec l’activité professionnelle.