AccueilMétiersFormationsCatégoriesFinancementsContribuerQui sommes-nous ?Nous contacter
herboriste

Herboriste : Fiche métier

Quelles sont les missions d’un herboriste ?

L’herboriste a pour mission principale d’extraire les principes actifs des végétaux afin de fabriquer des produits à vocation cosmétiques ou alimentaires. L’ herboristerie consiste donc à cultiver et conserver des plantes médicinales dans le but d’exploiter toutes leurs vertus préventives et curatives.
Ce métier peut être exercé dans l’industrie pharmaceutique, l’industrie spécialisée en phytothérapie, dans le domaine médical ou au sein d’une herboristerie. Aussi, le spécialiste des végétaux peut travailler dans un laboratoire de recherche. Dans ce cas, son métier consiste à étudier toutes les plantes médicinales qui sont propices à la fabrication de produits en phytothérapie, de l’homéopathie ou encore des produits naturels à base de végétaux à visée préventive.

Découvrez d'autres contenus inspirants sur les métiers de la nature !
Je découvre

Le spécialiste peut également travailler au sein d’une entreprise ou d’un magasin spécialisé dans la vente de plantes médicinales. Son rôle consiste alors à conseiller le client sur l’effet des végétaux dans le cadre de leur utilisation. Ses connaissances techniques et ses compétences médicales lui confèrent le titre d’expert des produits à base de végétaux.

Les qualités et compétences pour devenir herboriste

L’herboriste fait partie des métiers qui nécessitent beaucoup de concentration. La passion pour la nature fait également partie des qualités que ce spécialiste doit posséder. Dans la mesure où il est amené à travailler en équipe, ses facultés à communiquer aisément avec ses collaborateurs sont aussi incontournables.

Si vous êtes intéressés par les métiers de la nature, peut-être que vous pourrez également être intéressés par les métiers de botaniste, de fleuriste ou de naturopathe par exemple.

Les formations pour devenir herboriste

La Fédération française des écoles d’herboristerie (FFEH) recense les différentes écoles spécialisées qui proposent une formation dans le domaine de la phytothérapie et de l’herboristerie en France. Ainsi, pour exécrer le métier en France, vous pouvez suivre un cursus au sein des écoles adhérentes :

  • l’institut méditerranéen de documentation, d’enseignement et de recherche sur les plantes médicinales (IMDERPLAM). Cette école située à Montpellier propose une formation d’une durée de 3 ans sur les plantes médicinales et la médecine douce. Votre cursus peut être complété par une année d’approfondissement en médecine traditionnelle chinoise en homéopathie.

  • L’école des plantes de Paris vous propose un cursus spécialisé dans le domaine de la botanique et de la santé par les végétaux. Les cours de l’ année de formation vous préparent au métier. Vous pouvez parfaitement intégrer cette formation à l’issue d’un cursus en médecine, après l’obtention d’un diplôme en pharmacie ou dans le domaine de la phytothérapie.

  • L’ école lyonnaise des plantes médicinales (ELPM) vous propose plusieurs cursus de formation : conseiller en produits naturels, herbes réalistes, aromathérapie.

  • l’ école bretonne d’herboristerie (EBH) est un organisme de formation qui vous prépare à devenir un spécialiste des végétaux grâce à des ateliers ouverts à tous les publics. Un cursus d’une durée de 2 ans axés sur les plantes médicinales et produits phytothérapiques est également ouvert en formation continue si vous êtes salarié d’une entreprise.

  • l’association pour le renouveau de l’herboristerie et l’institut français herboristerie (ARH-IFH) délivre des formations d’une durée de 2 années. Les cours professionnalisants vous préparent à la vendre des compléments à base de végétaux.

    Ces formations sont proposées à tous les futurs étudiants herboristes qui souhaitent exercer en France.

Les perspectives d’emploi et d’évolution de carrière

Le métier est déjà une évolution de carrière, surtout si vous entamez une formation proposée dans le cadre d’une réorientation professionnelle dans le domaine de la santé. À l’issue de votre parcours au sein d’une école spécialisée, vous pouvez ainsi intégrer une équipe d’herboristes dans un laboratoire pharmaceutique, un laboratoire de recherche ou une entreprise de vente de compléments alimentaires. Dans ce cas, l’évolution de carrière peut s’orienter vers un poste de chef d’équipe, de responsable de laboratoire ou de chef de secteur.
En exerçant la médecine chinoise, vous faites évoluer également de votre carrière. En effet, de nombreux herboristes pratiquent la phytothérapie en parallèle de l’exercice à de la médecine douce. Toutefois, cela nécessite d’obtenir le diplôme et de réaliser les cours spécialisés dans les organismes de formations.

Découvrez d'autres contenus inspirants sur les métiers de la nature !
Je découvre

Le salaire d’un herboriste

En début de carrière, la rémunération mensuelle moyenne est de 1800 € brut. Ce salaire dépend de l’entreprise que le spécialiste intègre. En effet, dans l’industrie pharmaceutique, les métiers de recherche et de conception en laboratoire proposent un salaire plus élevé pour les jeunes diplômés. Tout comme dans le domaine de la santé.

Découvrez des métiers similaires :

Vos questions
Quelle est la différence entre un phytothérapeute et un herboriste ?
Le phytothérapeute est un professionnel de santé qui a pour mission de soigner par les végétaux médicinaux. La phytothérapie fait partie des métiers qu’ils exercent en complément d’une spécialisation en médecine. Tandis que le spécialiste des végétaux participe à l’élaboration des produits contenant les principes actifs extraits des végétaux.
Qui recrute des herboristes ?
Les plus grands recruteurs d’herboristes ayant un diplôme validé au sein d’une école spécialisée sont les laboratoires pharmaceutiques. En effet, le domaine de la santé regorge de produits élaborés à base de végétaux. Mais aussi, la santé est un secteur d’activité en constante évolution. Par ailleurs, les recruteurs d’herboristes favorisent les candidats ayant suivi des cours au sein d’une école spécialisée, d’une durée d’une année minimum et validée par un diplôme.
Peut-on devenir herboriste sans diplôme ?
Même si vous avez une appétence naturelle pour les végétaux et leurs vertus curatives et thérapeutiques, il est tout de même préférable de suivre des formations spécifiques au sein d’une école spécialisée pour herboristes. En effet, une année, voire 2, suffit pour vous préparer aux métiers des herboristes.