AccueilMétiersFormationsCatégoriesFinancementsContribuerQui sommes-nous ?Nous contacter
troupeau de moutons

Berger : Fiche métier

Quelles sont les missions d’un berger ?

La mission principale du berger est d'assurer la conduite de troupeaux pour le compte d'un ou plusieurs éleveurs. Généralement de type ovins (moutons, béliers, brebis) , les animaux pâturent et transhument en montagne sous la surveillance du professionnel d'élevage. Dans le cadre de son travail, le berger peut être amené à :

  • planifier le parcours du troupeau selon l'unité pastorale disponible ;
  • organiser et entretenir les équipements nécessaires à son métier ;
  • prévoir les éléments essentiels à sa vie quotidienne (alimentation, vêtements, etc) ;
  • prodiguer des soins aux bêtes en cas de blessures ou maladies ;
  • protéger les animaux contre d'éventuels prédateurs ;
  • mettre à bas les brebis (agnelage) ;
  • dresser et utiliser un chien pour la conduite du troupeau ;
  • réaliser de la transformation fromagère (si élevage laitier) .

Découvrez d'autres contenus inspirants sur les métiers de la nature !
Je découvre

Les qualités et compétences pour devenir berger

Le métier de berger demande avant tout d'excellentes aptitudes physiques. Le professionnel évolue en montagne et à pied. Il doit donc faire preuve d'endurance et être un marcheur expérimenté. Le milieu montagnard offre des conditions de vie difficiles (chemins escarpés, orages soudains et violents, etc) . Le gardien de troupeaux doit donc être capable d'évoluer dans cet environnement sauvage et savoir lire une carte. Son sens de l'orientation est essentiel afin de repérer les potentiels fourragers destinés aux animaux. Il doit également être observateur et savoir analyser le comportement des bêtes. En cas de maladies, il doit par exemple être à même d'établir un diagnostic. Seul avec son chien, un bon berger est avant tout quelqu'un d'autonome, ne craignant pas la vie en solitaire. La saisonnalité du travail (principalement l'été) implique également flexibilité et mobilité.

Si vous aimez les métiers de la nature mais que vous pensez que vous pourriez en trouver un qui vous correspondrait plus, pensez à approfondir vos recherches en jetant un oeil aux métiers d'éleveur, de garde forestier ou d'agriculteur.

Les formations pour devenir berger

Pour devenir berger professionnel, plusieurs voies de formation existent. Celles-ci sont dispensées par des établissements (école, alternance, etc) relevant du ministère de l'Agriculture. En voici quelques exemples :

  • brevet professionnel agricole, travaux de la production animale, spécialité élevage de ruminants ;
  • bac pro conduite et gestion de l'exploitation agricole, spécialité système à dominante élevage ;
  • formation de berger salarié transhumant de l’école du Merle (Bouches-du-Rhône) ;
  • formation des bergers vachers transhumants de l' école des Pyrénées Centre ;
  • certification spécialisante en conduite de l' élevage ovin.

Aujourd'hui, de nombreux diplômes mènent au métier de berger. Là où autrefois les éleveurs se transmettaient les connaissances de génération en génération, il est désormais possible à des citadins d'horizons différents d'exercer ce travail en passant par la formation. Que vous soyez issu de la montagne ou non, la vie nomade au milieu des brebis accompagné de votre chien, est désormais accessible.

Les perspectives d’emploi et d’évolution de carrière

Les bergers peuvent exercer en tant qu' éleveur berger ou berger salarié. Ils ont à possibilité d'effectuer leur travail au sein d'une exploitation agricole ou d'évoluer à leur compte en passant le Brevet professionnel responsable d’Exploitation Agricole (BPREA) . Ce complément de formation permet de s'installer comme éleveur ovin ou berger sans terre. Dans ce cas, le professionnel est uniquement propriétaire du troupeau d'animaux. Le berger peut également se diversifier dans la filière d'élevage de son choix (vaches, moutons, chèvres, etc) et varier ses activités en développant par exemple la production de foin ou de fromage de brebis dans son exploitation. Le métier de berger, si le concerné développe ses compétences techniques (agnelage, garde en pré et en montagne, etc) et de gestion, est donc un excellent tremplin pour devenir éleveur à part entière.

Découvrez d'autres contenus inspirants sur les métiers de la nature !
Je découvre

Le salaire d’un berger

La rémunération d'un berger va dépendre de différents critères :

  • son expérience ;
  • la taille du troupeau géré ;
  • son statut (salarié ou entrepreneur) ;
  • la diversité des missions effectuées ;
  • le volume de travail global de l'alpage.

On peut estimer le salaire moyen des bergers de métier entre 1500 et 2000 euros par mois. Rappelons qu'il s'agit d'un travail saisonnier et que le guide de troupeaux a la possibilité de développer d'autres activités. Il peut donc se dégager un revenu complémentaire, à prendre en compte dans l'évaluation de son salaire final.

Découvrez des métiers similaires

Vos questions
Quelle différence entre berger et éleveur ?
Les éleveurs constituent les troupeaux en sélectionnant les bêtes et en font l' élevage. L' éleveur détient également des informations clés sur l'alpage comme ses limites spatiales. Fort de ses éléments, le berger peut alors mener les animaux et partager à son retour toutes les connaissances acquises sur le troupeau. Éleveur et berger sont donc deux professions complémentaires.
Quel est le rôle du chien de berger ?
Le chien est le meilleur ami des bergers dans la conduite des troupeaux. Depuis toujours, il accompagne la vie des éleveurs et des bergers en regroupant ou divisant les animaux lors des déplacements en montagne. Seul ou à plusieurs, il protège également le troupeau contre les prédateurs.
Qu'est-ce que l' école du Merle ?
Cette école des bergers est constituée du domaine et du centre de formation du Merle, à Salon-de-Provence. L'établissement a réussi à moderniser l' élevage ovin en proposant des formations pour devenir éleveurs et bergers professionnels. Merle dispose notamment du plus ancien centre de formation de bergers transhumants. Les 1 500 brebis du Merle offrent également un support pédagogique de qualité pour les futurs bergers.