AccueilMétiersFormationsCatégoriesFinancementsContribuerQui sommes-nous ?Nous contacter
esthéticienne

Esthéticienne : Fiche métier

Quelles sont les missions d’une esthéticienne ?

Une esthéticienne est amenée à pratiquer divers types d'actes très différents : soins du corps et du visage, maquillage, cosmétique et autres épilations rythment ses rendez-vous. Autant de possibilités qui garantissent des semaines variées. Elle pourra notamment pratiquer des gommages esthétiques sur l'ensemble du corps, réaliser différents types de massages (relaxants, drainants, tonifiants, aux pierres chaudes, sous affusion d'eau thermale…), ou encore effectuer des manucures et des pédicures. Côté soins du visage, elle sera amenée à établir un diagnostic en fonction du type de peau de chaque client afin de lui proposer les produits cosmétiques et les soins adéquats : masque hydratant, lotion apaisante, soin anti-âge haut de gamme, gommage anti imperfections, etc. Elle pourra compléter ces soins par des nettoyages plus ou moins profonds, et ensuite finaliser la mise en beauté de sa cliente par un maquillage qui la valorisera. Pour les grands événements, elle pourra proposer des formules complètes de son activité : mise en beauté à l'occasion d'un mariage, soins réconfortants pour une future maman, amincissement et bronzage avant l'été… Enfin, elle pourra donner des conseils esthétiques à ses clientes à appliquer chez elles et leur vendre les produits cosmétiques correspondants.

Découvrez d'autres contenus inspirants sur les métiers de la mode !
Je découvre

Les qualités et compétences pour devenir esthéticien

En contact direct avec ses clients, un esthéticien doit avoir un très fort sens du relationnel, être souriant et disponible, avoir une bonne capacité d'écoute, de la patience et beaucoup de tact. Il se doit d'être toujours extrêmement soigné dans son activité : son apparence doit en effet faire honneur à son art, refléter la qualité de son travail et valoriser l'institut où il officie. La douceur et la précision sont également des qualités nécessaires pour exercer ce métier. L'esthéticien est en effet dans son emploi, appelé à manipuler ses clients et à utiliser des appareils et des produits délicats, nécessitant un minimum de maîtrise. Enfin, il doit avoir une réelle curiosité professionnelle et être sans cesse à la recherche des dernières nouveautés disponibles sur le marché. Un goût artistique sûr peut en outre être bienvenu, notamment chez les esthéticiens souhaitant se spécialiser dans le maquillage.

Si vous êtes passionnez par la mode, peut-être que les métiers de prothésiste ongulaire, de styliste ou de coiffeur, pourraient aussi vous intéresser.

Les formations pour devenir esthéticienne

Il existe deux cursus principaux pour devenir esthéticienne et pratiquer les métiers esthétiques. La formation la plus connue est le CAP ECP (esthétique, cosmétique et parfumerie). L'étudiante pourra ensuite compléter sa formation initiale par un Brevet professionnel ou par un Bac professionnel esthétique, cosmétique et parfumerie, le bac professionnel étant plus complet et plus approfondi que le BP, notamment en termes de soins du visage et de gestion d'entreprise. Il est aussi possible d'opter pour un bac scientifique qui sera complété par un BTS esthétique, cosmétique et parfumerie (BTS ECP). Dans tous les cas, les futurs professionnels ayant choisi ces métiers doivent avoir au moins le niveau CAP pour pouvoir pratiquer leur activité. Un bac+2 est de par ailleurs fortement conseillé pour devenir gérante d'institut et avoir son entreprise.

Les perspectives d’emploi et d’évolution de carrière

Une esthéticienne débute généralement en tant que salariée dans un institut de beauté, souvent à l'issue de ses stages ou d'une période d'apprentissage ou d'alternance. Après plusieurs années de pratique en entreprise et armée d'une solide réputation, elle peut ouvrir son propre salon. Il est aussi possible de devenir démonstratrice en boutique indépendante ou en chaîne de parfumerie pour une marque de produits de maquillage ou de beauté. Il est aussi possible de devenir maquilleuse professionnelle ou de se réorienter vers une carrière dans le relooking. Enfin, sur le long terme, une esthéticienne diplômée peut enseigner son métier, dans un lycée technique par exemple, ou proposer des formations spécialisées à d'autres professionnelles.

Découvrez d'autres contenus inspirants sur les métiers de la mode !
Je découvre

Le salaire d’un esthéticien

Un esthéticien débutant touchera au début de son activité en moyenne 1430 euros bruts mensuels. Cette somme peut rapidement monter en fonction des primes, en se spécialisant dans un domaine esthétique précis et complémentaire (rehaussement de cils, prothésiste ongulaire, maquillage permanent...) ou en travaillant en parallèle en tant que démonstrateur pour une marque ou une entreprise.

Découvrez des métiers similaires :

Vos questions
Quelles sont les conditions de travail d'une esthéticienne ?
Une esthéticienne travaille en général en équipe, par exemple dans un institut de beauté. Elle y réalise des prestations nombreuses et variées, allant des soins du visage aux soins du corps en passant par les formules tout compris ou les modules spécialisés selon la formation suivie au préalable. Elle peut aussi travailler seule, en s'installant en tant qu'indépendante, en se rendant directement au domicile de ses clients pour pratiquer son activité. Son amplitude horaire est très ample, et elle exerce souvent le samedi.
Peut-on être esthéticien sans le bac ?
Oui, le CAP ECP est accessible à l'issue de la 3ème et ne nécessite pas le Bac.
Où postuler pour être esthéticien ?
Les instituts de beauté privés comme les grandes chaînes et les centres de thalassothérapie offrent le plus grand nombre de débouchés pour les débutants. Ceux qui souhaitent donner une dimension sociale à leur activité pourront postuler dans les maisons de retraite ainsi que certains hôpitaux, qui recrutent de plus en plus souvent des professionnels de la beauté pour augmenter le bien-être de leurs patients. Côté maquillage, les grandes marques engagent surtout les spécialistes de la mise en beauté ayant déjà une solide expérience professionnelle et un book riche et varié. Enfin, pour lancer sa propre entreprise, il est conseillé de bénéficier au préalable de plusieurs années de pratique auprès d'un employeur.