AccueilMétiersFormationsCatégoriesFinancementsContribuerQui sommes-nous ?Nous contacter
soigneur animalier

Soigneur animalier : fiche métier

Missions d’un soigneur animalier ?

Le soigneur animalier se charge du bien-être et des soins quotidiens des animaux (familiers, exotiques, apprivoisés ou sauvages). Il peut s’occuper d’espèces très variées comme les lions, les dauphins, les singes, les éléphants… Il travaille très souvent dans un parc animalier ou parc aquatique, un zoo, une animalerie ou parfois même dans une clinique vétérinaire. Ses missions sont très variées.

Le soigneur animalier intervient notamment dans :

  • La préparation et distribution de la nourriture (rations de viande, souris vivantes, foin…) aux animaux.
  • L’entretien des cages, des box, des aquariums…
  • L’entretien de l’animal : brossage du pelage, taille des griffes, nettoyage…
  • Les consultations vétérinaires : signaler des blessures, accompagner l’animal lors de l’intervention.
  • Les soins : vaccination, administration de médicaments…
  • Déplacement et transfert des animaux entre les zoos, parcs…
  • Respect des règles d’hygiène et sécurité, notamment en contact avec le public

Découvrez d'autres contenus inspirants sur les animaux !
Je découvre

Qualités et compétences pour devenir soigneur animalier

En plus d’une passion inconditionnelle pour les animaux et leur bonne santé, le soigneur animalier dispose de nombreuses qualités et compétences :

  • Être polyvalent : les tâches d’un soigneur animalier sont très diverses et riches. Il faut être capable d’assurer l’entretien des locaux, mais aussi le soin et l’hygiène des animaux.
  • Avoir une bonne connaissance des différentes espèces et leurs particularités : un bon soigneur animalier connait l’anatomie de l’animal et comprend le comportement de toute une gamme d’animaux parfois. Il est donc capable d’identifier des troubles de comportement ainsi que les signes d’une potentielle santé animale défaillante, d’une maladie.
  • Avoir une bonne condition physique : les métiers de soigneurs sont physiquement très exigeants. Il faut pouvoir soulever des charges lourdes comme la nourriture ou même les animaux. Il faut être capable de travailler à l’extérieur, sous le froid et la pluie.

Il s’agit avant tout d’un métier de passion, qui demande également une grande disponibilité de la part du soigneur. Les horaires de travail sont très variables (soir, week-end, jours fériés…), car ils dépendent du cycle de vie des animaux ainsi que de la fréquentation du zoo ou parc zoologique. Il faut également supporter la vue du sang, car le soigneur animalier intervient régulièrement lors des consultations vétérinaires.

Formations pour devenir soigneur animalier (ASA)

Il s’agit d’un des métiers de l’univers de la santé des animaux et il est tout à fait possible d’exercer le métier de soigneur animalier sans diplôme universitaire. En effet, aucune formation initiale ne prépare à ce métier. Certains recruteurs apprécient tout de même des candidats qui possèdent un CAP agricole ou un bac pro en rapport avec les animaux.

En revanche, la formation continue est tout à fait recommandée. Actuellement, quatre formations continues sont très reconnues par le monde des parcs animaliers :

  • La certification soigneur animalier d’établissements zoologiques se prépare en alternance au CFAA du Lot à Gramat (46). Une première expérience dans le domaine du soin aux animaux et un niveau d’étude CAP sont des prérequis de cette formation.
  • La formation animalier en parc zoologique se prépare à la MFR de Carquefou (44). Il est désormais possible de suivre cette formation avec un contrat de professionnalisation.
  • La spécialisation soigneur animalier se prépare à Vendôme au CFPPA du Loir-et-Cher
  • La spécialisation soigneur animalier en parc zoologique se prépare au lycée agricole privé de Saint-André.

Il est tout à fait possible de s’orienter vers d’autres formations plus spécifiques comme en technicien de la mer et du littoral (DEUST TML), en animateur soigneur assistant Equitation (CQP ASA) ou en animation de spectacles de fauconnerie.

Votre projet de reconversion vers le métier de soigneur animalier peut être financé grâce à l’aide de nombreux dispositifs publics. Toute personne peut mobiliser son Compte Personnel de Formation (CPF) pour se former. Les salariés ont accès au Plan de développement des compétences. Les demandeurs d’emploi peuvent demander l’Aide Individuelle à la Formation (AIF) ainsi que postuler à un contrat de professionnalisation.

Perspectives d’emploi et d’évolution de carrière

Avant tout un métier de passion, les débouchés d’un soigneur animalier sont limités. En effet, il s’agit d’un secteur relativement petit. Généralement, les soigneurs animaliers confirmés se spécialisent dans des espèces animales précises (dauphins, singes, lions…).

Après quelques années d’expérience et des formations complémentaires, il est possible de devenir chef animalier ainsi que responsable d’un parc animalier / zoologique. Certains professionnels évoluent vers le métier d’auxiliaire spécialisé vétérinaire, aussi bien que le métier d'auxiliaire de santé animale ou de secrétaire véterinaire. Il est également possible de s'orienter vers le métier de comportementaliste animalier, étudiant le comportement des animaux.

En revanche, il est important de noter qu’il n’existe aucune passerelle directe avec le métier de vétérinaire. La carrière de vétérinaire est réservée aux personnes diplômées d’écoles spécialisées.

Salaire d’un soigneur animalier

En début de carrière, un soigneur animalier gagne entre 1600 et 1900 euros bruts par mois. Le salaire peut varier en fonction de son expérience, de son expertise et du type d’animaux pris en charge.

Découvrez d'autres contenus inspirants sur les animaux !
Je découvre

Découvrez des métiers similaires