AccueilMétiersFormationsCatégoriesFinancementsContribuerQui sommes-nous ?Nous contacter
auxiliaire vétérinaire

Auxiliaire vétérinaire - Fiche métier

Missions d’un auxiliaire vétérinaire

Bras droit du vétérinaire, l’auxiliaire vétérinaire assure à la fois la gestion administrative du cabinet ainsi que l’aide aux soins des animaux. Il intervient souvent au sein de cabinets et cliniques aux côtés des vétérinaires et d’un assistant vétérinaire ou de plusieurs, mais aussi dans des centres hospitaliers vétérinaires. En France, ce métier se retrouve sous deux statuts différents : celui d’auxiliaire spécialisé vétérinaire (ASV) et celui d’auxiliaire vétérinaire qualifié (AVQ). L’ASV possède un niveau d’études légèrement supérieur à l’AVQ.

En ce qui concerne le soin des animaux, l’auxiliaire vétérinaire participe à :

  • L’intervention chirurgicale : l’auxiliaire aide le vétérinaire dans certaines tâches comme la préparation des pansements et perfusions. Il réalise également un pré-diagnostic de l’animal afin de renseigner le praticien.
  • La préparation à la chirurgie : il prépare le bloc opératoire et les désinfecte les matériaux.
  • Le suivi post-opératoire : il surveille l’animal et participe à l’analyse des examens de l’animal.

Concernant les tâches administratives, l’auxiliaire vétérinaire s’occupe de :

  • La prise des rendez-vous : responsable de l’agenda du vétérinaire, l’auxiliaire reçoit les appels téléphoniques des clients et fixe les rendez-vous pour les animaux.
  • La relation client : en contact avec le public, l’auxiliaire vétérinaire accueille et accompagne les propriétaires / maîtres en salle d’attente. Il suit également le dossier des clients et l’évolution de la santé de l’animal.
  • La gestion des stocks et la comptabilité : l’auxiliaire fait le contrôle du stock, commande les matériels nécessaires aux soins (seringues, médicaments, nourriture…) et gère les encaissements et factures du cabinet vétérinaire.

L’auxiliaire vétérinaire est souvent responsable de la propreté et l’hygiène du cabinet. Il nettoie les cages, les matériels chirurgicaux ainsi que les locaux.

Découvrez d'autres contenus inspirants sur les animaux !
Je découvre

Qualités et compétences pour devenir auxiliaire vétérinaire

En plus d’être passionné d’animaux, l’auxiliaire vétérinaire doit disposer de plusieurs qualités et compétences :

  • Être polyvalent : ses tâches sont très diverses. L’auxiliaire est capable d’assurer les tâches administratives en tant qu’assistant vétérinaire, mais aussi des soins et des actes d’hygiène. Il maitrise tant des outils de santé vétérinaire que des logiciels informatiques administratifs.
  • Savoir communiquer et se montrer compréhensif : l’auxiliaire vétérinaire (ASV ou AVQ) veille au bon accueil des clients. Il les rassure dans les moments de détresse et leur donne des conseils pour les aider à assurer le soin de leurs compagnons.
  • Être organisé : la gestion administrative d’une clinique est souvent complexe. Un bon auxiliaire doit être très organisé pour ne pas se perdre dans ses activités, se laisser déborder. C’est un professionnel qui agit avec et pour les autres professionnels.

Le métier d’auxiliaire vétérinaire demande également des connaissances en vétérinaire, acquises en formation. A ne pas oublier, un auxiliaire vétérinaire peut quotidiennement être confronté à des blessures d’animaux, il est donc important de supporter la vue du sang.

Formations pour devenir auxiliaire vétérinaire

Il existe deux diplômes officiels reconnus par l’État pour exercer en tant qu’auxiliaire spécialisé vétérinaire. Le choix entre ces deux formations dépend du statut (auxiliaire spécialisé vétérinaire ou auxiliaire vétérinaire qualifié) envisagé.

  • Le diplôme d’auxiliaire vétérinaire qualifié (AVQ) peut être obtenu avec un niveau BEP ou un CAP. La formation dure un an, elle est généralement réalisée en alternance.
  • Le diplôme d’auxiliaire spécialisé vétérinaire (ASV) requiert une formation de 2 ans en alternance. Elle ne peut être entamée que par une personne titulaire d’un BEP ou en ayant validé l’année de 2nde dans un lycée généraliste. Le titre d’auxiliaire spécialisé vétérinaire (ASV) est indispensable pour exercer dans de structures de grande taille comme des Centres hospitaliers vétérinaires.

De nombreux organismes de formations proposent des formations professionnelles, dispensées à distance ou en présentiel. Les cours peuvent être suivis en continu, mais aussi en alternance, afin d’acquérir plus d’expérience professionnelle. Le GIPSA et APForm sont régulièrement cités pour ces formations.

Les auxiliaires vétérinaires en postes peuvent faire reconnaitre leurs compétences en décrochant des certificats de qualification professionnelle (CQP), comme le CQP conseiller en clientèle vétérinaire, le CQP auxiliaire conseil en comportement et bien-être animal ou le CQP technicien en soins vétérinaires.

Il est désormais possible de financer un projet de reconversion vers le métier d’auxiliaire vétérinaire grâce à de nombreux dispositifs publics. Il est possible de mobiliser son Compte Personnel de Formation (CPF). Les salariés ont également à leur disposition le Plan de développement des compétences. Les demandeurs d’emploi peuvent mobiliser l’Aide Individuelle à la Formation ou bien postuler à un contrat de professionnalisation.

Perspectives d’emploi et d’évolution de carrière

De plus en plus de Français s’intéressent par les animaux de compagnie, en effet, il s’agit d’un marché en croissance. L’activité et le nombre de cliniques vétérinaires sont donc en hausse, elles recherchent très souvent des auxiliaires vétérinaires. Les auxiliaires vétérinaires peuvent également se spécialiser dans des catégories ou espèces d'animaux (canins, félins, équins…).

Il est important de noter qu’il n’existe aucune passerelle directe entre le métier d’auxiliaire vétérinaire et de vétérinaire. Il faut suivre de longues études dans des écoles spécialisées pour devenir vétérinaire. La proximité est plus forte depuis le métier de secrétaire vétérinaire ou d'auxiliaire de santé animale. Certains poursuivent d'autres formations pour devenir soigneur animalier également.

Avec l’expérience acquise auprès des animaux, les auxiliaires vétérinaires ont accès par équivalence au certificat de capacité animaux domestiques. Ainsi, ils peuvent également trouver des débouchés dans d’autres activités du secteur animalier, notamment l’élevage, l’éducation canine, l’animalerie…

Découvrez d'autres contenus inspirants sur les animaux !
Je découvre

Salaire d’un auxiliaire vétérinaire

En début de carrière, la fourchette de rémunération moyenne d’un emploi en tant qu’auxiliaire vétérinaire se situerait entre 1700 et 2000 euros bruts par mois. Le salaire peut varier selon le niveau de spécialisation et certification de l’auxiliaire et l’emploi occupé.

Découvrez des métiers similaires