AccueilMétiersFormationsCatégoriesFinancementsContribuerQui sommes-nous ?Nous contacter
torréfacteur

Torréfacteur : Fiche métier

Quelles sont les missions d’un torréfacteur ?

Le torréfacteur est le spécialiste des grains de café. Sa mission consiste à sélectionner les meilleurs crus, c’est-à-dire, les meilleures variétés de café parmi les près de 200 variétés existantes. Il connaît ainsi toutes les caractéristiques, les arômes et les saveurs de tous les cafés du monde.

Lorsque l’artisan torréfacteur travaille au sein de l’atelier d’une industrie alimentaire, son rôle est de négocier des variétés de grains de café auprès de différents importateurs. En général, son métier l’amène à voyager pour partir à la rencontre des exploitants locaux qui se situent, dans la grande majorité des cas, en Amérique du Sud. Une fois que l’artisan torréfacteur a sélectionné les types de cafés qui correspondent aux attentes de son client, son expertise ainsi que sa spécialité lui permettent de choisir le meilleur moyen de torréfaction adaptée à la variété de café choisi.

Découvrez d'autres contenus inspirants sur les métiers de l'agroalimentaire !
Je découvre

Les missions du torréfacteur sont donc multiples :

  • la sélection des variétés de café en fonction de leur qualité, dans son atelier ;
  • la mise en œuvre des différentes techniques de torréfaction en ajustant le mode de cuisson à chaque spécialité de grains de café ;
  • contrôle des modifications alchimiques du café lors de sa torréfaction au sein de son atelier : acidité, amertume ;
  • la préparation et l’offre de dégustation si l’artisan torréfacteur est aussi barista.

Le métier de torréfacteur peut également exercer en tant que barista. Dans ce cas, il travaille au sein d’un restaurant ou d’un bar à café, et son rôle consiste à proposer à la clientèle le café le plus adapté menu choisi.

Les qualités et compétences pour devenir torréfacteur

La première compétence de l’artisan torréfacteur est la sensibilité olfactive aux différents arômes des grains de café. En effet, son nez est son principal outil de travail. Mais aussi, son appétence pour le coût du café lui permet d’apprendre à reconnaître rapidement les particularités de chaque variété de café.

Mais aussi, dans la mesure où le torréfacteur est amené à négocier les producteurs, ses qualités commerciales et sa spécialité lui permettent d’accomplir ses missions de façon optimale.

Et lorsque le torréfacteur travaille en tant que barista, il doit naturellement prendre plaisir à servir ses clients durant les dégustations qu’il leur propose.

Si vous aimez les métiers de l'agroalimentaire, peut-être que vous serez également intéressés par les métiers de chocolatier, de fromager ou de pâtissier.

Les formations pour devenir torréfacteur

Les cursus de formation qui mènent au métier de torréfacteur sont essentiellement proposés par des organismes privés. Vous pouvez ainsi suivre des parcours courts de 6 à 10 mois. Ces formations sont accessibles en formation continue, dans le cadre d’une reconversion professionnelle ou d’une reprise d’études. Si vous êtes salarié d’une entreprise, vous pouvez financer vos formations en utilisant le compte personnel de formation (CPF).

À travers la formation, vous apprenez l’histoire du café dans le monde ainsi que les différents modes de production et de distribution. Le programme vous permet également de connaître le métier des torréfacteurs exercé dans différents types de structures. Enfin, la formation spécifique à vous permet d’apprendre les assemblages de café réalisables dans un atelier, un module vous est grandement utile si vous souhaitez devenir barista.

À l’issue de la formation, vous recevez une certification délivrée par l’organisme, et qui est reconnue par la grande majorité des professionnels du café sur le marché du travail.

Les perspectives d’emploi et d’évolution de carrière

Dans la plupart des cas, le métier de torréfacteur est exercé à la suite d’une reconversion professionnelle. Ce qui représente déjà une évolution de carrière en soi. Par ailleurs, le torréfacteur est embauché pour sa spécialité et ses compétences très pointues sur les grains de café. Ainsi, lorsque la personne qui possède un Titre de torréfacteur obtient un poste au sein de l’entreprise, il atteint déjà le summum de sa carrière.

Toutefois, le torréfacteur expérimenté peut parfaitement s’orienter vers un poste de conseiller indépendant. Dans ce cas, il offre ses services à divers industriels et travaille pour son propre compte.

Découvrez d'autres contenus inspirants sur les métiers de l'agroalimentaire !
Je découvre

Le salaire d’un torréfacteur

En début de carrière, le salaire du torréfacteur varie entre 1600 € et 1800 € brut mensuels. Au bout de 10 à 15 ans d’années d’expérience, cette rémunération atteint une moyenne de 4000 € brut par mois.

Découvrez des métiers similaires :

Vos questions
Quelle est la différence entre un torréfacteur et un barista ?
Le barista et le torréfacteur sont tous les 2 des spécialistes du café. Lorsque la mission du barista est de préparer le café de manière artistique afin de les proposer à la dégustation à ses clients, le torréfacteur négocie les meilleures variétés de café avec les producteurs locaux.
Peut-on devenir torréfacteur sans diplôme ?
Le métier de torréfacteur exige une formation bien spécifique qui permet d’acquérir toutes les compétences techniques indispensables au métier. Le poste est alors difficilement accessible sans diplôme.
Quelles sont les entreprises qui recrutent des torréfacteurs ?
Les principaux recruteurs d’un spécialiste du café sont les ateliers de torréfaction, les coiffées shops, les bistros, ou une entreprise industrielle spécialisée dans la fabrication et la vente de produits à base de café.