AccueilMétiersFormationsCatégoriesFinancementsContribuerQui sommes-nous ?Nous contacter
technicien de l'intervention sociale et familiale

Technicien de l’intervention sociale et familiale : fiche métier

Quelles sont les missions d’un Technicien de l’intervention sociale et familiale ?

Les techniciens d’intervention sociale et familiale apportent de l’aide aux familles qui sont en difficulté. Cette aide n’est pas fournie sous n’importe quel format, elle est matérielle. Concrètement, le technicien de l’intervention sociale et familiale va décharger les familles ou les personnes en difficulté en les aidant dans les tâches ménagères par exemple. Il peut être amené à cuisiner, faire le ménage, fait la lessive, mais aussi aider des enfants avec les devoirs ou les emmener à l’école.

Ce technicien peut être amené à travailler avec des familles, mais aussi avec des personnes âgées, personnes handicapées ou en situation d’exclusion sociale. Il peut aussi venir en aide ponctuellement a des personnes qui ont souffert un accident et ont des problèmes de mobilité pendant leur période de récupération par exemple. Il est toujours présent pour des durées limitées.

Découvrez d'autres contenus inspirants sur les métiers du social !
Je découvre

Le TSIF peut aussi participer à des actions collectives, des services dans les écoles, ou des ateliers d’animations avec les enfants ou les parents ou autres membres de la famille. Il est souvent amené à travailler en collaboration avec d’autres intervenants sociaux comme des auxilières de vie ou des éducateurs spécialisés.

Il peut également est mandaté pour encadrer des droits de visite quand la garde d’un enfant est retirée aux parents.

Le TSIF est principalement recruté par trois types de structures : les associations d’aide à domicile, les collectivités, les organismes sociaux, la CAF et les mutuelles. Il peut être engagé de manière privée en répondant à des offres, dans différents instituts, il peut également travailler dans un centre IRTS.

Souvent, le TSIF est amené à travailler en demi-journée, et il travaille plus en fin d’après midi (dans les familles avec des enfants), il est rémunéré par heure. Il peut être amené à travailler en équipe.

Les qualités et compétences pour devenir technicien de l’intervention sociale et familiale

Pour être un bon professionnel en tant que technicien de l’intervention sociale et familiale, il faut aimer le contact humain avant tout. C’est un métier où l’on ne travaille qu’en contact et souvent avec des personnes dans des situations délicates. Il faut aussi pouvoir anticiper et savoir s’adapter à chaque personne et chaque situation. Pour cela, il faut avoir un bon sens de l’observation, mais aussi une bonne écoute pour appréhender aux mieux les nécessités des personnes à qui il vient en aide.

Une autre qualité incontournable est la patience. Comme tous les métiers en lien avec les difficultés des personnes, il faut pouvoir garder son calme et être résistant à la frustration. Il doit également être discret, dans le sens où il ne doit pas non plus trop bouleverser la vie des personnes à qui il vient en aide.

Les formations pour devenir technicien de l’intervention sociale et familiale :

Il existe plusieurs façons de pouvoir exercer ce métier. La voie principale de préparer un diplôme d’État de technicien de l’intervention sociale et familiale (DETISF) accessible sur concours après le Bac. L’admission se fait après l’épreuve et les candidats font leur inscription se fait sur dossier.

La formation dure 950 heures et elle est axée sur plusieurs enseignements : conduite du projet d’aide à la personne, communication professionnelle et travail en réseau, réalisation des actes de vie quotidienne, transmission des savoirs et techniques nécessaires à l’autonomie des personnes dans leur vie quotidienne, contribution au développement de la dynamique familiale, accompagnement social vers l’insertion.

À la fin du cursus il y a également un stage obligatoire qui a une durée de 33 semaines.

Certaines formations, comme le diplôme d’État de moniteur Éducateur ou le diplôme d’État d’accompagnant éducatif et social permettent des allégements et des dispenses de formation dans le cas d’un changement de parcours. Elle est accessible en apprentissage.

Les perspectives d’emploi et d’évolution de carrière

Après 5 ans d’expérience, un TSIF peut monter en niveau en obtenant un certificat national de compétences de délégué à la tutelle aux prestations sociales après la réalisation d’un stage.

Le diplôme TSIF permet également de se présenter pour passer d’autres diplômes comme le DEME (moniteur éducateur), le DEEJE (éducateur de jeunes enfants), le DEES (éducateur spécialisé) et de pouvoir intégrer d’autres formations avec des allégements par équivalence.

Pour ceux qui aimeraient travailler dans un métier du social mais préférent travailler dans un contexte un peu plus formel, il est également possible de devenir moniteur educateur, mais aussi accompagnant éducatif et social.

Le salaire d’un technicien de l’intervention sociale et familiale

En début de carrière, un TISF gagnera 1 660 € par mois et selon son ancienneté et le type de contrat son salaire peut aller jusqu’à 2 269 € par mois.

Découvrez d'autres contenus inspirants sur les métiers du social !
Je découvre

Découvrez des métiers similaires

Vos questions
Qui a droit à un TISF ?
Toutes les familles, à condition qu’elles aient fait une demande auprès d’une association conventionnée par la CAF pour signaler leur difficulté.
Qui mandate les TISF ?
Les mesures sont exercées par des TSIFS d’une des 14 associations d’aide au foyer qui sont habilités par le conseil départemental
Comment entrer en formation TISF ?
Le DETISF s'obtient après 18 à 24 mois d'études en centre de formation TISF. Pour entrer dans ces écoles, aucun diplôme n'est demandé pour faire son inscription. Néanmoins, elles sélectionnent selon leurs propres modalités : ces épreuves de sélection sont un véritable concours auquel il est conseillé de se préparer sérieusement.