AccueilMétiersFormationsCatégoriesFinancementsContribuerQui sommes-nous ?Nous contacter
directrice de crèche

Directeur de crèche : fiche métier

Quelles sont les missions d’une directrice de crèche ?

Aussi nommé responsable d’établissement d’accueil du jeune enfant (EAJE), le directeur ou la directrice de crèche est responsable de la mise en œuvre ainsi que du suivi du projet pédagogique de sa structure. Sa mission consiste à assurer la gestion administrative et financière de sa garderie. Et, en collaboration avec une équipe pluridisciplinaire, le gérant garantit la sécurité, la santé et le bon développement des enfants accueillis.

Le métier de responsable de crèche consiste ainsi à coordonner l’ensemble des membres du personnel encadré : médecin pédiatre, puéricultrices, diététicienne, éducateurs et auxiliaires. Mais également, le métier de directrice a pour objectif de gérer son entreprise sur le plan comptable, logistique et fiscal. Son métier est alors de veiller sur la bonne mise en application du respect des normes légales en matière d’accueil, de prise en charge et d’aide au développement des jeunes en bas âge.

Découvrez d'autres contenus inspirants sur les métiers du social !
Je découvre

Les qualités et compétences pour devenir directreur de crèche

Polyvalence, aisance relationnelle et esprit de management sont les principales qualités et compétences indispensables au métier de directeur ou directrice d’un EAJE.
Dans la mesure où ses responsabilités impliquent une forte capacité d’adaptation, le responsable d’une garderie est capable de communiquer avec beaucoup de pédagogie. Non seulement à l’égard des membres de son équipe, mais également, à l’attention des enfants ainsi que de leurs parents.

Mais aussi, des compétences administratives et comptables sont incontournables, pour la bonne gestion de la structure. En effet, le directeur ou la directrice est un véritable chef d’entreprise. Au-delà de l’établissement d’accueil des jeunes de moins de 6 ans, ce type de structure peut également avoir une dimension santé selon les jeunes en bas âge accueillis. En effet, certains établissements d’accueil spécialisé dans l’enfance sont aptes à accueillir des enfants à mobilité réduite ou qui se trouvent dans une situation de handicap. Dans ce cas, la structure de santé est composée d’une équipe médicale et paramédicale plus importante.

Si vous voulez travailler dans le secteur du social et que vous aimez bien les enfants, peut-être que les métiers d'educateur de jeunes enfants ou de moniteur éducateur pourraient vous intéresser.

Les formations pour devenir directeur de crèche

Si votre projet est de devenir directeur ou directrice d’un établissement d’accueil de la petite enfance, plusieurs parcours de formation sont possibles. Toutefois, il est indispensable d’avoir au préalable un certain nombre d’années d’expérience dans l’exercice d’un métier auprès des jeunes enfants avant de pouvoir accéder au poste de directeur ou directrice d’EAJE. Par ailleurs, à ce jour, il n’existe aucune formation qui mène directement à ce projet d’activité.
La formation la plus commune est celle qui mène à l’obtention d’un diplôme d’État d’infirmier. Ensuite, il est indispensable de suivre une spécialisation en puériculture afin de pouvoir exercer le métier de puéricultrice au sein d’une structure d’accueil de la petite enfance. Vous avez également la possibilité d’accéder au poste de responsable d’un établissement d’accueil de la petite enfance. Et cela, à la suite d’une formation de 5 ans qui mènent au diplôme de sage-femme, suivie d’une expérience professionnelle de 3 ans minimum dans un AEJE.
La seconde possibilité pour occuper le métier de directeur ou de directrice d’un EAJE, consiste à valider un diplôme d’éducateur de jeunes enfants (DEEJE). Cette formation est spécifiquement dédiée à l’accompagnement des jeunes de moins de 7 ans, ce qui correspond au public accueilli par les crèches. Enfin, le diplôme d’État en médecine généraliste et pédiatrique vous permet également d’avoir le projet de devenir responsable d’un AEJE.
Cependant, quelle que soit la voie empruntée, il est indispensable de suivre un parcours complémentaire afin d’obtenir un diplôme dans les domaines de la gestion d’entreprise et la comptabilité. Un complément de formation ou un diplôme en finance ainsi qu’en droit du travail est aussi conseillé.

Les perspectives d’emploi et d’évolution de carrière

Au bout de 10 à 15 ans d’expérience, le directeur d’un EAJE peut s’orienter vers de nombreuses perspectives d’emploi et d’évolution de carrière, selon son projet.

Par exemple, en passant le concours de la fonction publique de catégorie A, le directeur ou directrice d’un EAJE peut accéder à un poste de cadre de santé. Sa mission consistera alors à prendre en charge la gestion et l’administration de plusieurs structures publiques d’accueil de jeunes en bas âge. Selon le type de structure (accueil de jeunes handicapés), une formation complémentaire peut être requise.

Une carrière en tant que directrice d’un établissement spécialisé dans la petite enfance peut également mener vers la voie de l’enseignement. En effet, vous pouvez apporter votre expérience concrète du terrain, en tant que formateur dans une école formant des étudiants, aides-soignants et infirmiers.

Et si votre projet s’oriente vers le secteur privé, une expérience en tant que directeur ou directrice d’une structure spécialisée dans la petite enfance vous permet de créer votre propre entreprise ou associations. Dans ce que cas, aucune formation complémentaire n’est exigée.

Découvrez d'autres contenus inspirants sur les métiers du social !
Je découvre

Le salaire d’un directeur de crèche

En début de carrière, le salaire d’un responsable d’établissement spécialisé dans la petite enfance est en moyenne de 2500 € brut mensuel. Tout en sachant que, dans la définition de cette moyenne salariale, il faut prendre en considération la différence entre un poste dans le secteur privé et dans le secteur de la santé public.

En effet, dans le secteur public, le portefeuille est défini par le système de barème. En revanche, dans le secteur privé, la définition du salaire dépend du projet de politique salariale de l’entreprise. En effet, dans certaines entreprises privées, le responsable d’un établissement spécialisé dans la petite enfance se voit proposer un salaire variable en plus de son salaire fixe. Cette part variable correspond, par exemple, à l’attribution d’un véhicule de fonction, des participations aux intéressements, des chèques restauration, des remboursements de frais de déplacement, etc.

Découvrez des métiers similaires

Vos questions
Qui peut devenir directrice d’une crèche ?
Le projet de direction d’un établissement de santé spécialisé dans l’accueil de jeunes enfants en très bas âge est accessible à toutes les personnes pouvant justifier d’une expérience professionnelle de 3 ans minimum en tant que puéricultrices ou éducatrices de jeunes enfants. Un médecin pédiatre est également apte à exercer ce métier.
Comment se compose l’équipe d’un EAJE ?
L’équipe pluridisciplinaire d’un EAJE se compose généralement de la directrice, d’une équipe d’éducateurs spécialisés, d’au moins une puéricultrice ainsi que des auxiliaires. La présence d’un médecin pédiatre référent est obligatoire si la structure dispose d’une capacité d’accueil supérieur à 20 enfants.
Quelle est la journée type d’une directrice de crèche ?
Comme tout dirigeant d’une entreprise, la directrice d’un EAJE n’a pas véritablement de journée type ? Au-delà des obligations administratives à réaliser, le responsable se doit de répondre à tous les impératifs et urgences qui surviennent dans le courant de ses journées.