AccueilMétiersFormationsCatégoriesFinancementsContribuerQui sommes-nous ?Nous contacter
Assistante maternelle

Assistante maternelle : fiche métier

Quelles sont les missions d’une assistante maternelle ?

Le métier de nounou est souvent assuré par des femmes, mais de plus en plus d’hommes envisagent de garder des enfants à domicile et d’en faire leur métier. Ils peuvent ainsi pallier à l’absence d’un père dans des familles monoparentales. Envisager de devenir assistante maternelle implique d’aimer tout ce qui touche le petit enfant. Ce métier doit être compatible avec le style de vie de la famille. Les motivations doivent être sincères et en phase avec les directives de santé de la Protection maternelle et infantile. Accueillir des enfants à domicile est une grande aventure qu’il faut gérer avec les parents. Le métier d’assistant maternel est passionnant, mais parfois difficile. Il offre des contraintes qu’il faut bien connaître avant de se lancer dans cette activité.

Découvrez d'autres contenus inspirants sur les métiers du social !
Je découvre

Les qualités et compétences pour devenir assistante maternelle

- Être maternelle et attentionnée.

- Avoir des capacités éducatives et pédagogiques.

- Savoir communiquer avec les parents de l’enfant.

- Savoir s’organiser et être disponible.

- Savoir s’exprimer correctement.

- Être en bonne santé.

Les formations pour devenir assistante maternelle

Aucun diplôme spécifique n’est nécessaire pour devenir nourrice. En revanche, il faut suivre une formation et obtenir un agrément pour exercer ce métier avec les enfants.

C’est le Conseil départemental qui délivre un agrément à la candidate. Elle assiste tout d’abord à une réunion de présentation de cet emploi par une professionnelle de la petite enfance. Fortement recommandée, cette réunion enseigne les détails et informations utiles sur cette activité. C’est aussi l’occasion d’obtenir le dossier de demande d’agrément.

Les conditions à remplir :

- Avoir un casier judiciaire vierge.

- Être de nationalité française ou ressortissant de l’Union européenne ou avoir un titre de séjour en cours de validité.

- Passer une visite médicale pour connaître l’aptitude à s’occuper d’enfants.

En attendant la réponse qui doit être donnée au bout de 3 mois, le Conseil départemental visite le domicile afin de vérifier s'il est adapté à recevoir des enfants (propreté, sécurité, épanouissement). Des entretiens permettent de contrôler les compétences.

Certaines personnes sont dispensées de formation :

- DEAP (Diplôme d’État d’Auxiliaire de Puériculture),

- CAP petite enfance,

- Diplôme de niveau III dans le domaine de la petite enfance.

Les autres candidates doivent suivre une formation de 2 x 60 h. La 1re partie se déroule avant l’accueil de l’enfant. Elle correspond à l’unité 1 du CAP petite enfance (prise en charge de l’enfant au domicile) et inclue une initiation aux gestes de premiers secours. La seconde partie de formation se déroule dans les 3 ans qui suivent le début de l’activité.

Si vous aimez les enfants et vous êtes attirés par les métiers du social, peut-être que vous pourriez également être intéressés par les métiers d'assistant familial, d'éducatrice petite enfance ou même de directrice de crèche.

Les perspectives d’emploi et d’évolution de carrière

La nourrice travaille généralement à son domicile avec un particulier comme employeur qui lui signe un contrat de travail. L’assistante maternelle peut exercer dans une maison d’assistantes maternelles (MAM), dans une crèche familiale privée ou communale. Elle partage alors l’établissement avec d’autres nounous. Un CV et une lettre de motivation sont les moyens classiques pour recruter une assistante maternelle en complément d’entretiens d’embauche.

La nounou qui est à son compte constitue sa clientèle par le bouche-à-oreille ainsi que par petites annonces ou sites spécialisés de garde d'enfants.

Le métier de nourrice n’est pas réellement menacé et offre toujours des débouchés que ce soit à la ville comme à la campagne. Les parents choisissent leur assistante maternelle en fonction de critères différents : près du domicile, près du travail ou près de l’école.

Une nourrice peut se reconvertir en obtenant le CAP petite enfance via une VAE (Validation des acquis de l’expérience) qui lui ouvrira les portes de métiers comme animatrice petite enfance, ATSEM ou agent de crèche.

Découvrez d'autres contenus inspirants sur les métiers du social !
Je découvre

Quel salaire pour une assistante maternelle ?

Un salaire en début de carrière avoisine le SMIC et en fin de carrière, la moyenne est de 2 500 € net.

Le taux horaire minimum est de 2,85 € brut par heure d’accueil et par enfant.

S’ajoutent des indemnités d’entretien de 3,10 € net par enfant pour 9 h de garde. La rémunération est lissée sur 12 mois avec 2,5 jours ouvrables de congés payés par mois d’accueil.

Découvrez des métiers similaires

Vos questions
Quelles sont les conditions de travail d’une nourrice ?
Une nounou doit généralement commencer assez tôt le matin et finir tard le soir, en fonction des horaires de travail des parents. La durée moyenne de travail d’une nourrice est de 45 h par semaine. Elle peut travailler plus à sa convenance en accord avec les parents dans la mesure où ses heures sont payées et majorées.
Quelles contraintes sur le logement ?
Le domicile doit répondre à certaines exigences de sécurité, d’hygiène, de dimensions et d’environnement intérieur et extérieur. La nourrice reçoit son agrément pour 5 ans, renouvelables. Elle peut recevoir des aides financières de la Caisse d’allocations familiales afin d’améliorer son logement : prime d’installation ou prêt d’amélioration de l’habitat à taux zéro, sous conditions.