AccueilMétiersFormationsCatégoriesFinancementsContribuerQui sommes-nous ?Nous contacter
ortophoniste

Orthophoniste : fiche métier

Quelles sont les missions d’un Orthophoniste ?

Le terme Orthophonie est dérivé des termes « ortho » qui signifie « droit » ou « correct » et « phonos » qui signifie la « voix », mais les missions d’un orthophoniste ne se limitent pas seulement à travailler sur la rééducation de la voix. Un orthophoniste travaille avec de la rééducation liée aux troubles du langage écrit et oral, mais aussi lié aux troubles neurologiques, comme les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer, les personnes sous le spectre autistique, ou celles qui ont subi un AVC, par exemple. Certains troubles de la voix peuvent également avoir un lien avec un problème de vision, il est donc important de consulter un orthoptiste également.

Même s’il est amené à entre en contact avec des personnes de tous les âges, un orthophoniste doit aimer travailler avec des enfants, qui constituent la plus grande partie de sa clientèle.

Son travail en tant que professionnel de santé consiste à faire de la prévention, évaluer, et traiter les déficiences de ses patients de la manière la plus adaptée par des exercices et des tests. Chaque séance est personnalisée selon les besoins de la personne. L’orthophoniste doit faire preuve de patience, d’aisance de communication et d’attention, car les progrès des patients sont souvent longs. En effet, ces troubles sont souvent très complexes.

Découvrez d'autres contenus inspirants sur la santé !
Je découvre

Après la prescription d’un médecin généraliste ou spécialiste, l’orthophoniste doit, pendant la première visite, établir un bilan du patient. Il est important de prendre également en compte son contexte social, culturel et économique. Son deuxième objectif est de déterminer le trouble du patient. Après cela, il est capable de commencer à planifier le programme de rééducation. Pour cela, il utilise des techniques adaptées à chaque personne et à chaque trouble. Enfin, les orthophonistes ont pour mission de partager leurs informations avec leur réseau pour enrichir la formation continue de la catégorie professionnelle, qui est organisée par la FNO (Fédération Nationale des Orthophonistes). Ils peuvent travailler également en coopération avec des audioprothésistes et psychomotriciens.

80% des orthophonistes en France exercent leur métier en tant que libéral, dans leur propre cabinet privé.

Les qualités et compétences pour devenir orthophoniste

L’orthophoniste doit avoir un excellent sens de l’observation. Il doit établir des diagnostics et son outil principal est sa perception. Il doit être apte à déterminer la nature et le degré des troubles des patients avec précision afin de pouvoir leur proposer la meilleure rééducation possible.

Il doit aussi avoir un bon relationnel, savoir rassurer les patients, construire une relation de confiance, être chaleureux. La plupart de ces patients seront amenés à revenir à plusieurs reprises dans son cabinet pour qu’il puisse accompagner leur progression, il est important de maintenir une bonne relation avec eux pour qu’ils se sentent impliqués dans le traitement.

Il doit aussi être flexible pour pouvoir proposer des activités ludiques aux enfants, certains peuvent être très jeunes et nécessitent donc une attention spéciale pour pouvoir progresser dans leur rééducation.

Comme tous les métiers de la santé, celui d’orthophoniste évolue rapidement. Il doit être prêt à consacrer du temps personnel à faire des recherches sur les dernières actualités du métier et a affiner ses techniques et méthodes de rééducation.

Les formations pour devenir orthophoniste

Plusieurs formations sont envisageables pour accéder au métier de (…)

Étant un métier du paramédical, cette profession est réglementée. Le diplôme nécessaire pour y accéder, après l’obtention du bac, est le certificat de capacité d’orthophoniste (CCO) qui se prépare en 5 ans d’études (master) dans un centre de formation rattaché à une UFR de médecine.

Les étudiants doivent passer un examen d’entrée qui comprend des épreuves écrites dans plusieurs domaines. Les modalités de sélections et le niveau de difficulté varient selon les établissements, mais c’est le seul examen d’entrée du secteur paramédical à privilégier les Bacs littéraires. La plupart des candidats suivent une préparation de 1 an avant de tenter le concours.

Selon leur orientation, les professionnels qui exercent des métiers proches, une reconversion est envisageable par la validation des acquis et expériences (VAE).

Les perspectives d’emploi et d’évolution de carrière

A condition d’être mobile, les perspectives d’emploi des orthophonistes sont très positives, mais les offres ne sont pas réparties de façon égale géographiquement.

Après quelques années travaillant dans un établissement public, l’orthophoniste peut décider d’ouvrir son propre cabinet privé.

Il peut aussi devenir cadre de santé obtenant un diplôme en un an après cinq ans de pratique.

Les orthophonistes peuvent aussi décider de se spécialiser dans des traitements de troubles spécifiques en suivant des formations particulières.

Le salaire d’un orthophoniste

Les salaires peuvent être très variés. Pour les professionnels qui exercent dans la fonction publique hospitalière ou territoriale le salaire correspond à 1.977 euros brut mensuel. Pour ceux qui travaillent en libéral, leurs honoraires étant fixés par convention entre les caisses d’assurance-maladie et leur profession, ils gagnent en moyenne 2.465 euros par mois. Ce montant dépendra surtout de sa spécialisation et de ses horaires.

Découvrez d'autres contenus inspirants sur la santé !
Je découvre

Découvrez des métiers similaires