AccueilMétiersFormationsCatégoriesFinancementsContribuerQui sommes-nous ?Nous contacter
applications sur un portable

Intégrateur d'applications : Fiche métier

Technicien informatique, un intégrateur d'applications ou systems architect est le garant du bon fonctionnement d'une ancienne ou une nouvelle application. Expert de langages informatiques, il participe aux choix de différents composants des logiciels. Réservés aux passionnés de l'informatique et de l'Internet, les métiers d'intégration exigent des formations particulières. Cependant, ils offrent plusieurs opportunités d'évolution professionnelle.

Selection de contenu

Quelles sont les missions de l'intégrateur d'applications ?

Bien que les fonctions d'un systems architect soient diverses, elles tournent autour de la mise en œuvre d'une solution logicielle. Sous la demande du chef d'exploitation du système d'information, il détermine puis sélectionne les constituants techniques du projet. En effet, un développeur peut notamment se servir de ses compétences pour définir l'architecture SI (Système d'information). Il se charge, par la suite, d'intégrer l'application choisie dans un environnement technique, ainsi que de garantir son déploiement.

Pour vérifier la compatibilité entre les composants logiciels et systèmes, le développeur informatique réalise plusieurs tests sur l'infrastructure de pré-exploitation. Grâce à ce travail, il est apte à valider ses préconisations puis les passer à ses collaborateurs pour l'exploitation. Dans ce cadre, il doit veiller sur l'application pour repérer les éventuels dysfonctionnements et effectuer les modifications. En suivant la meilleure formation, ce technicien peut élaborer de nouveaux composants et d'en réaliser les interfaces. Pour finir, après plusieurs vérifications des données, il assure la livraison de l'application développée et sa bonne intégration.

Les compétences techniques requises pour le métier d'intégrateur d'applications

Pour devenir un technicien informatique, il est avant tout nécessaire d'avoir un excellent niveau en développement web. Outre l'Internet, le métier de développeur exige une parfaite maîtrise des langages de programmation (SQL, C++, Java, PHP et Python). À cela s'ajoutent les notions en architecture de systèmes d'information. En effet, le travail d'intégration nécessite une bonne notion des :

  • normes d'exploitation et de qualités ;
  • environnements de développement et d'exploitation.

En plus des formations requises, ces métiers demandent également un esprit rigoureux et méthodique. Avec la complexité de cette fonction, il est essentiel de trouver de meilleures techniques pour le traitement de données.

Pour pouvoir rédiger une documentation autour de l'application déployée, le développeur web doit avoir de bonnes qualités relationnelles. Ces compétences jouent un rôle important lors de la collaboration avec les différentes parties prenantes du projet.

Si vous avez ces qualités et que vous êtes intéressés par les métiers du secteur du numérique, vous pouvez approfondir votre exploration en jetant un œil aux métiers d'intégrateur web, de designer UI-UX ou de digital brand manager. Ce secteur offre beaucoup d'opportunités et regroupe une énorme diversité de métiers intéressants.

Les formations à suivre pour devenir intégrateur d'applications

Pour accéder aux métiers d'intégration, il faut avoir au minimum un diplôme de niveau bac +2 et une parfaite connaissance d'Internet ainsi que des autres systèmes d'exploitation informatique. Formation primordiale, un DUT ou BTS en informatique apporte une vision globale du domaine de l'informatique. Pour augmenter vos chances de devenir développeur, mieux vaut choisir entre les spécialités suivantes :

  • solutions logicielles et applications ;
  • réseaux.

Pour plus d'aptitude, il est conseillé de poursuivre la formation au bac +3. En informatique, il existe également différentes formations spécialisées qui peuvent aller jusqu'au niveau bac +5. Dans ce cadre, il y a la formation concernant : la création et intégration numérique, le développement d'application, etc. Proposées par les agences web, les formations non diplômantes sont aussi des excellents moyens permettant d'accéder à ces métiers.

Pour devenir un systems architect, il est possible de suivre un parcours d'autodidacte. Bien que le futur développeur ne possède pas de bac, il peut toujours acquérir les bases du métier. Sans formation spécifique, ce type d'apprentissage permet de lui tester s'il est vraiment passionné par le travail.

Les perspectives du métier d'intégrateur d'applications

Devenir un systems architect signifie avoir un métier où les missions sont variées et différentes. Généralement, un développeur web exerce ses fonctions au sein des entreprises de services numériques ou ESN.

La pratique du développement web est également envisageable au niveau des établissements de la télécommunication ou de la construction. Dans ce cadre, la mission principale du technicien est d'assurer le bon fonctionnement de l'ancienne ou la nouvelle application. Sous la responsabilité du chef de projet, il utilise aussi ses compétences lors du choix des composants techniques des logiciels.

En raison de l'importance des échanges de données au niveau des entreprises, le secteur de l'intégration d'application évolue constamment. Grâce à ce métier du web, il est possible d'approfondir ses connaissances, notamment en Internet. De plus, ce travail offre une occasion de procurer une bonne vision des diverses étapes du développement d'un produit. Ainsi, un développeur web peut devenir facilement un architecte de systèmes d'information ou encore un manager de projet.

Découvrez d'autres contenus inspirants sur les métiers du numérique !
Je découvre

Le salaire d'un intégrateur d'applications

Avec la forte demande de profil qualifié, les prétentions salariales des métiers d'intégration sont revalorisées avec le développement des compétences. En France, un employé occupant le poste de systems architect gagne en moyenne 35 000 euros par an. Pour le niveau débutant, la rémunération annuelle est environnante de 28 800 euros. En revanche, les travailleurs les plus expérimentés peuvent obtenir par an jusqu'à 46 500 euros.

Découvrez des métiers similaires :

Vos questions