AccueilMétiersFormationsCatégoriesFinancementsContribuerQui sommes-nous ?Nous contacter
Cordonnier

Cordonnier : Fiche métier

Quelles sont les missions d’un cordonnier ?

Le cordonnier, jadis appelé savetier, est un artisan qui a pour mission de réparer les chaussures, mais aussi d’autres articles de maroquinerie tels que les sacs, les ceintures, les portefeuilles, les selles, etc. Il remet en état toutes sortes de produits en cuir, principalement à l’aide de ses mains et de petits instruments, quelques fois avec des machines spécialisées. Du simple cirage au remplacement de semelle en passant par le rafistolage de déchirure et la pose d’œillets, le travail du savetier est très diversifié.

Découvrez d'autres contenus inspirants sur les métiers de la mode !
Je découvre

En marge de ces missions principales, l’atelier de cordonnerie propose généralement des services annexes tels que la vente de lacets, de semelles, de cirages et autres accessoires du genre, la fabrication de petits articles en maroquin, la teinture de cuir, la reproduction de clé ou encore l’affûtage de lame.

Les qualités et compétences pour devenir cordonnier

Il est indispensable pour l’aspirant au métier de cordonnerie de développer une certaine habileté manuelle pour les petits façonnages, mais aussi pour le maniement des outils. De même, la minutie, la rigueur et l’amour du travail soigné sont requis pour exercer ce métier. Par ailleurs, dans sa relation avec la clientèle, il doit faire preuve d’une écoute attentive et chaleureuse.

S’agissant des compétences techniques, le savetier moderne doit avoir une parfaite maîtrise du travail du cuir, dans sa singularité et dans toute sa diversité. Il doit également comprendre la conception des produits de maroquinerie en général, les différents éléments de constitution et les procédés de montage. Par ailleurs, il doit maîtriser certaines techniques de façonnage telles que le découpage, le collage, le clouage, la couture manuelle et autres.

Si vous aimez la mode et le travail manuel, peut-être que vous serez également intéressés par les métiers d'horloger ou de joaillier

Les formations pour devenir cordonnier

Il est nécessaire de faire des études spécifiques pour exercer le métier de cordonnerie. Les diplômes de base en la matière sont le CAP Cordonnerie-Multiservice, le CAP Cordonnier-bottier, le CAP Maroquinerie et le CAP Sellerie générale. Ces diplômes se préparent en deux dans les Lycées d’Enseignement professionnel ou les établissements privés spécialisés. Les diplômes de niveau supérieur sont le Brevet technique des Métiers de cordonnier et le BAC professionnelle métiers du cuir option chaussures, et le BTS Metiers de la mode chaussure et maroquinerie de niveau BAC+2.

L’Association pour la Formation Professionnelles des Adultes (AFPA) propose aussi des formations professionnelles qualifiantes permettant d’accéder à ce métier. Ces formations pratiques sont sanctionnées par des Certificats de Compétences professionnelles et plus particulièrement par le Titre professionnel Cordonnier-Multiservices.

Et pour les amateurs de l’apprentissage ludique, le jeu de rôle en ligne Dofus Retro permet de découvrir toutes les facettes du métier de savetier et même d’apprendre les techniques de la profession.

Les perspectives d’emploi et d’évolution de carrière

Bien que la production industrielle semble présenter une menace pour le secteur de la réparation de chaussures, ce métier ne perd pas toute sa valeur, notamment auprès des puristes. Au contraire, la profession gagne en noblesse pour les passionnés de produits faits main et de vintage. En dehors des ateliers dans les quartiers, les professionnels de la cordonnerie peuvent travailler dans les boutiques-ateliers, les centres commerciaux et même dans les industries de fabrication de chaussures.

La spécialisation offre par ailleurs de bonnes perspectives pour les professionnels expérimentés qui peuvent développer une expertise dans la sellerie, les chaussures de luxe ou la fabrication de petits objets utilitaires. Enfin, l’artisan cordonnier a la possibilité d’ouvrir son propre atelier pour travailler comme entrepreneur.

Découvrez d'autres contenus inspirants sur les métiers de la mode !
Je découvre

Le salaire d’un cordonnier

Un jeune artisan en cordonnerie gagne au minimum le SMIC. Lorsqu’il est recruté par une fabrique ou une boutique-atelier, son salaire peut varier entre 1 500 € et 1 800 € par mois. Ce revenu est sensiblement le même s’il s’installe à son compte. Mais avec plus d’expérience et selon son expertise ou l’importance de sa clientèle, la rémunération du cordonnier peut grimper à 2 500 €, voire plus s’il travaille dans une maison de chaussures de luxe.

Découvrez d’autres métiers similaires :

Vos questions
En quoi consiste le métier d'artisan cordonnier ?
L’artisan cordonnier est un spécialiste de la réparation de chaussures, mais aussi de divers accessoires en cuir tels que les sacs et sacoches, les ceintures, les portefeuilles et autres maroquineries. Il peut travailler dans son propre atelier, pour le compte d’un autre professionnel, dans un centre commercial ou dans une fabrique de chaussures. De plus en plus d’ateliers de cordonnerie proposent des services annexes. Ainsi parle-t-on de cordonnier multiservice.
Quelles études pour travailler en cordonnerie ?
Le métier de la cordonnerie est accessible à partir d’un CAP Cordonnerie-Multiservice, cordonnier-bottier, maroquinerie ou sellerie générale, ou encore à partir d’un Titre professionnel Cordonnier-Multiservice. Ce diplôme de base peut être complété par un Brevet technique des Métiers de cordonnier, un BAC professionnel métiers du cuir, puis un BTS Metiers de la mode, chaussure et maroquinerie.
Combien gagne un artisan cordonnier ?
Le salaire d'un artisan cordonnier dépend de sa qualification, de son expérience et du lieu de travail. Ce salaire varie de 1 500 € pour les débutants à 2 500 €, voire plus, pour les plus expérimentés.