AccueilMétiersFormationsCatégoriesFinancementsContribuerQui sommes-nous ?Nous contacter
foret

Garde forestier : fiche métier

Quelles sont les missions d’un garde forestier ?

Le garde forestier est chargé de veiller à l'intégrité des forets dont il a la responsabilité. Connu également sous le nom d' agent technique forestier, il a pour fonction première d'assurer la sécurité de la faune et de la flore présentes dans l' environnement. Métier comparable à celui de « policier de la foret » , le professionnel remplit les missions suivantes :

  • surveiller le domaine en effectuant des patrouilles régulières ;
  • contrôler les exploitations et chantiers de travaux en cours (aménagement, coupe, boisement, etc) ;
  • entretenir la foret et diagnostiquer d'éventuelles maladies de la biodiversité ;
  • prévenir les risques de pollution et incendie ;
  • accueillir et sensibiliser le grand public ;
  • sanctionner en cas de non-respect des réglementations en vigueur (procès-verbaux) ;
  • rédiger des rapports d'expertise pour le compte des collectivités territoriales.

Les qualités et compétences pour devenir garde forestier

Les qualités pour exercer la profession de garde foret sont à la fois physiques et relationnelles. Ses missions de surveillance s'effectuent essentiellement en extérieur et l'obligent à parcourir de nombreux kilomètres chaque jour. L' agent doit donc faire preuve d'une solide endurance, quelles que soient les conditions climatiques. Son côté bricoleur doit également faire partie de sa formation afin de réaliser d'éventuels travaux d' aménagement. Le métier requiert de la diplomatie et des compétences pédagogiques. Savoir informer efficacement les promeneurs est un élément clef de la protection de l' environnement. Équilibre subtil entre savoir-être et autorité, le surveillant doit être capable de rappeler à l'ordre tout en restant courtois. Il sera par ailleurs amené à développer des connaissances juridiques en droit des forets (chasse, pêche, cueillette) . Enfin, en tant que véritable amoureux de la nature, le patrouilleur se doit d'avoir un sens de l'observation aiguisé et savoir reconnaître les différentes espèces animales ou végétales.

Si vous aimez les métiers qui peuvent être exercés en plein air, peut-être que vous pourrez également être intéressés par les métiers de garde pêche, de guide de haute montagne, ou de marin pêcheur. Allez y jeter un œil !

Les formations pour devenir garde forestier

Afin d'accéder au métier de garde, les formations suivantes s'offrent à vous :

  • le BEPA (Brevet d'Aptitude Professionnelle Agricole) aménagement de l'espace, option travaux forestiers ;
  • le Certificat d'Aptitude professionnelle agricoles (CAPA) travaux forestiers ;
  • le Bac professionnel Gestion et conduite des travaux forestiers ;
  • le Bac professionnel Gestion des milieux naturels et de la faune ;
  • le BTS agricole Gestion forestière.

À l'issue de ces formations, vous pouvez travailler chez un employeur privé ou dans la fonction publique. Pour cela, deux concours sont disponibles :

  • le concours national d' agent technique de l' environnement (catégorie C) , à partir d'une formation en CAP ;
  • le concours national de technicien de l' environnement (catégorie B) , à partir du niveau bac.

Si vous souhaitez devenir fonctionnaire à l'Office National des Forets (ONF) , optez pour le concours des techniciens supérieurs forestiers. Cet organisme gère la majorité des espaces boisés du territoire français et emploie de nombreux gardes professionnels.

Les perspectives d’emploi et d’évolution de carrière

Le métier de gardes forestiers offre des débouchés évolutifs. Par exemple, une fois la formation de l'ONF en poche, trois grades d'évolution sont à votre portée :

  • devenir technicien forestier avec le niveau bac ;
  • puis technicien forestier principal avec quelques années d'expérience et/ou le niveau bac + 2 ;
  • et enfin chef technicien en promotion interne.

Vous pouvez ainsi progresser tout au long de votre carrière. Il vous faudra démontrer des compétences pointues en gestion forestière et acquérir une formation en management.

Les professionnels de la foret peuvent également évoluer dans leur métier et leur salaire en supervisant des exploitations plus importantes ou en exerçant leurs missions dans le secteur privé.

Le salaire d’un garde forestier

La rémunération d'un agent technique des forets dépend essentiellement des formations suivies, de son échelon et de son expérience. Un gardien débutant touche un salaire mensuel moyen compris entre 1300 € et 1800 € brut. Ce revenu progressera avec son ancienneté pour atteindre environ 2200 € en fin de carrière. À cela s'ajoutent diverses primes et indemnités augmentant son salaire principal. Peu de différences salariales entre le secteur public et privé sont observées dans les métiers de veilleur de forets.

Découvrez des métiers similaires :

Vos questions
Les gardes forestiers sont-ils armés ?
Un membre de l'ONF est assermenté et commissionné pour constater les infractions forestières. À ce titre, ces métiers sont donc autorisés à acquérir, détenir et porter des armes dans l'exercice de leurs missions. Ces éléments d'armes et munitions appartiennent à la catégorie B (arme de poing, fusil de chasse, etc) .
Quels permis doivent posséder les gardes forestiers ?
Véritable sentinelle des bois, le professionnel doit être capable de se déplacer sur l'ensemble du territoire mis sous sa responsabilité. Les domaines pouvant atteindre plusieurs centaines d'hectares, le permis de conduire est de ce fait obligatoire. Le technicien doit également posséder un permis de chasse valide en plus de ses formations initiales.
Avec quels métiers les gardes forestiers sont-ils amenés à travailler?
Les missions s'effectuent le plus souvent de manière autonome. Le surveillant peut toutefois être amené à travailler en équipe pour des tâches administratives ou des opérations d' aménagement plus complexes. La plupart du temps, l' agent côtoie essentiellement des randonneurs avec qui il partage ses connaissances de l' environnement.