AccueilMétiersFormationsCatégoriesFinancementsContribuerQui sommes-nous ?Nous contacter
Cordiste

Cordiste : Fiche métier

Les missions d'un cordiste

La profession de cordiste a le vent en poupe dans le secteur du BTP en France. Il existe aujourd'hui des milliers de cordistes, mais il en faudrait plus. Pour la construction d'un monument, des travaux de rénovation ou encore du nettoyage des vitres d'un gratte-ciel, vous devez recourir à un professionnel de l'escalade ayant une bonne formation. Sur les chantiers, les interventions des cordistes permettent d'éviter d’installer des échafaudages. Découvrez dans cet article les fiches métiers du professionnel des tâches en hauteur.

Comme ce professionnel de l'escalade ne travaille pas seul, on met parfois en jeu la responsabilité d'un chef afin de surveiller son équipe. Le professionnel sur cordes expérimenté qui se fatiguerait de l'action peut encore évoluer vers le poste de travail de chef d'équipe. Aussi, il se charge de la vie des autres professionnels de l'escalade si sa vie est peu en danger. Alors, c'est à lui d'organiser la tâche en veillant dorénavant à la sécurité de son équipe. Les PME spécialisées dans les travaux difficiles d'accès sont aussi compétentes que nombreuses en France. Les missions au niveau de l'étranger font très souvent appel à des cordistes en France grâce à leurs fiches. Donc, les cordistes correspondant aux fiches métiers ou aux fiches de poste ont relativement peu de chance de se fatiguer de leur travail.

Découvrez d'autres contenus inspirants sur les métiers du BTP !
Je découvre

Il faut aussi souligner que vous ne pouvez pas exercer les métiers très physiques jusqu’à votre retraite. Il arrive le moment de se reconvertir sous forme de prise de responsabilité en qualité de chef d’équipe, de conducteur de travaux ou de chef chantier dans le BTP. Les techniciens de l'escalade peuvent aussi choisir de se spécialiser dans le domaine de la maintenance éolienne, de l'élagage, etc.

Les missions du cordiste

Si la profession des techniciens de l'escalade allait bien aux alpinistes au départ, c'est qu'elle se focalisait sur les travaux publics d'entretien sur des surfaces en verre des buildings ou encore sur les monuments historiques. Aujourd'hui, il est demandé aux cordistes de connaître plusieurs techniques du bâtiment. La maintenance et le montage de câbles électriques sont une chose, l'entretien d'une tour en est une autre chose. Ainsi, les missions de ce technicien du travail en hauteur sont variées. Parfois, sous la responsabilité de son chef d'équipe, il doit :

  • Réhabiliter et construire, rénover des peintures, des toitures ou encore des gouttières difficiles d'accès.
  • Nettoyer et garantir la maintenance d'engins et d'équipements en hauteur.
  • Installer le matériel électrique (pylônes, antennes...).
  • Abattre des arbres dangereux.
  • Élever les filets de protection autour de plusieurs falaises.

Les formations nécessaires pour devenir cordiste

Si les premiers professionnels de l’escalade étaient alpinistes, le métier s'est organisé au fil des années et a créé plusieurs formations pour obtenir un emploi de professionnel des tâches en hauteur. Il est vivement recommandé d'avoir d'abord un diplôme du secteur économique du bâtiment et des travaux publics (bac pro, CAP), puis une spécialisation aux métiers du professionnel de l'escalade. Les diplômes de formation continue (le CQP, CATSC) peuvent vous permettre d'acquérir chaque technique de déplacement sur les cordes et de connaître les règles de prévention des risques d'accidents et de sécurité. Plusieurs exercices pratiques dans des conditions réelles constituent une partie importante des enseignements. Il est essentiel de souligner qu'il y a également la formation complémentaire d'initiative locale (FCIL) spécialisée en techniques des travaux publics sur cordes.

Il faut noter que ces techniciens du travail en hauteur ont des formations en BTP. Ces formations sont complétées par une spécialisation obligatoire. En France, il existe plusieurs niveaux pour les formations :

  • le CQP niveau 1 ;
  • le CQP niveau 2 ;
  • le CQP niveau 3.

Chaque professionnel du travail en hauteur doit aussi être SST (sauveteur secouriste du travail) pour obtenir un emploi de cordiste.

Les qualités et les compétences pour devenir cordiste

Le maniement d'une tronçonneuse suspendue à la branche d'un arbre requiert la précision dans ses gestes et une grande adresse. La profession nécessite le sens de l'équilibre, l'agilité et la bonne santé pour descendre et remonter quotidiennement le long des façades d'immeubles. Un technicien de l'escalade doit aussi aimer le travail en équipe.

Étant donné la dangerosité de cette profession, il est important que ce technicien sur cordes soit doté de concentration, de sang-froid et de beaucoup de rigueur afin de garantir sa sécurité et celle des autres. Il doit maîtriser les compétences techniques de son métier de base (paysagisme, peintre, etc.) auxquelles il ajoute les compétences du professionnel de l’escalade. Le technicien en hauteur doit avoir de l’endurance et de fortes aptitudes physiques lui permettant de grimper facilement et se suspendre tout en œuvrant dans des positions très souvent inconfortables.

Si vous avez les qualités nécessaires pour exercer ce métier mais que vous pensez ne pas encore avoir trouvé celui qui vous correspond le plus, pensez à approfondir vos recherches en jetant un oeil aux métiers de charpentier, de grutier ou de peintre en bâtiment

La perspective d’évolution de carrière

Dans le domaine de l’emploi, la profession des techniciens sur cordes continue de croître. Aujourd'hui, on dénombre plusieurs femmes dans la profession en France. Il faut souligne qu'outre les métiers du bâtiment, de l’entretien et de la maintenance, la demande de professionnels de l'escalade s’étend à d’autres secteurs (l’organisation d’événements, les spectacles, etc.). Dans le secteur du BTP, on dénombre aussi des centaines d'entreprises françaises spécialisées dans le métier de spécialiste sur cordes dont le chiffre d’affaires croît régulièrement. Ainsi, c’est une mine d’emplois. Posséder un certificat de professionnel du travail en hauteur est une garantie de décrocher rapidement un emploi pour de jeunes professionnels en insertion dans les domaines aussi variés que l’événementiel, l’électricité, l’industrie du gaz ou du pétrole, le bâtiment ou bien des travaux publics d’inspection sur les ouvrages artistiques et les installations industrielles.

Découvrez d'autres contenus inspirants sur les métiers du BTP !
Je découvre

Le salaire du métier de cordiste

Dans la profession en France, on compte presque autant d'intérimaires que de salariés. Pour cette profession à risque, les salaires sont en général plus attractifs que pour les mêmes qualifications. Selon les sociétés, le technicien sur cordes débutant gagne entre 1 650 et 2 950 € brut le mois.

Découvrez des métiers similaires

Vos questions
Comment devenir soudeur cordiste :
Pour devenir soudeur cordiste, il faut valider la qualification de cordiste professionnel CQP et obtenir un certificat professionnel de soudeur. C’est un diplôme qui doit régulièrement être mis à jour pour continuer valide.
Quel est le salaire d’un chef d’équipe cordiste :
Pour un chef d’équipe cordiste en France, le salaire médian correspond à environ 32 mil euros par an, ce qui correspond à environ 2000 euros nets par mois. Le salaire pourra varier en accord avec le niveau d’expérience du chef d’équipe cordiste.
Quel métier après cordiste ?
Le métier de cordiste étant très physique, il est difficile pour un professionnel d’exercer dans ce métier toute sa vie, il est commun que celui-ci évolue vers un post de chef d’équipe, de conducteur de travaux ou même comme chef de chantier.